VISITE – Préparatifs des Joj 2022 : L’Afd au service de la jeunesse !

En déplacement au Sénégal, le directeur de l’Agence française de développement (Afd), Rémy Rioux, était en visite hier à l’Institut Diambars de Saly. Un moment pour le patron de l’Afd de rappeler la place du sport au service du développement.

Un séjour de deux jours entre Dakar et Saly entièrement consacré au sport et au développement. Voilà l’agenda du directeur de l’Agence française de développement (Afd), Rémy Rioux. En effet, l’Afd est historiquement engagée dans le domaine du sport et du développement, notamment auprès de l’Académie Diambars, qui a bénéficié de son soutien lors de sa création.
Heureux de commencer sa visite à l’Institut Diambars et à la Nba Academy Africa, M. Rioux n’a pas manqué de rappeler les relations qui lient l’Afd à l’académie. «C’est un partenaire d’il y a 20 ans qui a été associé à ce projet. Diambars a créé un modèle à la fois de sport et d’éducation qui permet de fournir de l’excellence, tout en s’attachant à apporter une solution, un avenir, une formation à chacun des jeunes qui passent par l’académie. C’est quelque chose qui est très intéressant à observer qui peut être fait certainement ailleurs en Afrique et dans le monde», se félicite le Dg de l’Afd, à l’issue d’une visite des locaux de l’institut, à la salle de basket de Nba Academy Africa, logée dans le même centre.
Pour les raisons, M. Rémy Rioux de souligner que «c’est de voir comment on pourrait à l’avenir, l’accompagner. On a un partenariat qui est très actif avec la Nba Africa. On a fait des événements à Lagos, à côté de Casablanca au Maroc, il y a quelques semaines. L’idée, c’est de vraiment connecter le monde du sport et le monde du financement du développement. Il faut donc que l’Afd que je dirige, la Banque mondiale, l’Union européenne regardent, peut-être avec plus d’attention, encore aujourd’hui, le monde du sport qui au fond, est un monde d’éducation».

«Construire une séquence entre les Joj 2022 et Jo 2024»
Après le partenariat signé avec la Nba, le directeur de l’Afd n’exclut pas une nouvelle collaboration avec «Diambars qui est bien sur ses jambes avec un beau projet. On a partagé sur les perspectives d’avenir et le fonctionnement du club qui se diversifie. Il y a cette grande emprise foncière, beaucoup d’infrastructures, des séminaires d’entreprises. Le modèle économique de Diambars, au-delà du football, est en train de construire, de se renforcer et c’est très appréciable».
Au-delà du directeur de l’Afd, la ministre des Sports française, ainsi que Tony Estangué, le patron du Cojo pour les Jeux Olympiques en 2024, seront reçus par le Président Macky Sall, mais aussi par le Comité olympique et sportif sénégalais (Cnoss). Des rencontres qui, selon le Dg de l’Afd, devraient servir «à construire une séquence entre les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui pour la première fois, auront lieu en Afrique, ici au Sénégal en 2022, et les Jeux Olympiques en France, en 2024».
Dans le cadre des Jeux Olympiques de la Jeunesse, l’Afd va rénover certaines infrastructures pour offrir au Sénégal, la possibilité d’accueil les athlètes du monde, dans les meilleures conditions. Un moment, selon M. Rioux, «très important puisque comme vous la savez, la jeunesse du monde est en Afrique. C’est un signal très fort. Il faut collectivement qu’on arrive à démontrer cette puissance du sport au service des populations, au service des grands enjeux de développement».

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :