Déterminé à accueillir une CAN prochainement, le Sénégal a tendu la perche à la Guinée qui songe à une co-organisation pour l’édition 2025.

« Pour passer de quatre à six stades, tout d’un coup, peut-être que nous devons nous diriger vers une co-organisation. » En début de semaine, le président de la Fédération guinéenne (Feguifoot), Antonio Souaré, évoquait ouvertement l’hypothèse d’une co-organisation pour la CAN que son pays doit accueillir. Avec l’officialisation du glissement de calendrier opéré par la CAF, celle-ci se tiendra finalement en 2025 et pas en 2023 et peut-être que la Feguifoot va profiter de ce délai supplémentaire pour tenter d’organiser seule la compétition. Dans le cas contraire, l’instance sait qu’elle peut trouver une oreille attentive chez son voisin sénégalais, bien déterminé à organiser sa première CAN depuis 1992.

« Le Sénégal peut se positionner sur 2025, si la Guinée accepte un principe de coorganisation ou qu’elle se désiste« , a révélé le président de la Fédération sénégalaise (FSF), Augustin Senghor, vendredi au micro de RFI. « On en a discuté avec les dirigeants de la Feguifoot. Mais ça dépend de la volonté politique des deux Etats. C’est d’abord à la Guinée de se dire qu’elle ne va pas organiser seule ce tournoi. Car il y a souvent une question de fierté nationale qui prime. Car on veut montrer qu’on est capable d’organiser la CAN tout seul« , a expliqué le dirigeant avant de réaffirmer son ambition d’accueillir une CAN.

« C’est notre vœu ainsi que celui des autorités sénégalaises. Lors des entretiens qu’on a eus, ces derniers mois, avec le président de la république, il a exprimé ce souhait. Il a une politique qui consiste à essayer de renforcer les infrastructures sportives. (…) Notre projet, maintenant que la CAN se joue à 24, est de faire une coorganisation avec nos voisins de Guinée, de la Gambie et de la Mauritanie. Du point de vue géographique, nous avons cette proximité. Les distances ne sont pas énormes. Le Sénégal pourrait être la plaque tournante d’un tournoi de grande envergure, organisé par trois ou quatre pays. C’est en tout cas notre ambition« , a expliqué le Senghor. Le message est passé.

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.