La tenue des matchs de la sélection A et des moins de 23 ans à Thiès ce week-end a permis à la capitale du rail de retrouver sa vocation de place forte du football national, a laissé entendre l’inspecteur départemental des sports Mame Moussa Cissé.
 La ville de Thiès n’a jamais cessé d’être une ville de football mais ces délocalisations ont permis aux férus de ballon de se redécouvrir », a analysé le technicien.

C’est allé au-delà de nos espérances, l’organisation de ces deux matchs a impacté sur la ville d’une manière générale », a dit l’ancien entraîneur de la sélection féminine du Sénégal dans un entretien avec l’APS.
Avec la tenue à Thiès de ces deux matchs de la sélection A et des
U23, rien ne sera plus comme avant, a-t-il laissé entendre.
Selon lui, la capitale du rail et ses populations espèrent que le stade Lat Dior va demeurer une infrastructure internationale disposant de « toutes les commodités ».
« Nous nous attendons à des investissements pour accroître et améliorer la capacité d’accueil de Lat Dior et la réhabilitation du stade Maniang Soumaré pour qu’il puisse abriter des rencontres », a-t-il dit.
« Forcément, on doit aller à des arbitrages pour préserver l’intégrité de Lat Dior qui sera forcément désormais un stade de repli pour les confrontations internationales », a-t-il souligné.
La ville de Thiès, rappelle-t-il, compte trois équipes en Ligue 2 et trois autres en National 1 (division 

AVEC SON POTENTIEL, THIÈS A BESOIN DE PLUSIEURS CLUBS (MAME MOUSSA CISSÉ

Le potentiel de la ville de Thiès en footballeurs cadre mal avec une politique forcée de regroupement autour d’une seule et même entité sportive, soutient l’inspecteur départemental des sports Mame Moussa Cissé.
« Il est vrai qu’il y a beaucoup de clubs dans la ville mais c’est normal au vu du potentiel de cette ville et le nombre de centres et d’académies sportives », a expliqué le technicien dans un entretien avec l’APS.
A Thiès, on trouve trois clubs de Ligue 2, le CNEPS Excellence, Amitié FC et Africa Promo Foot, contre autant de clubs en National 1 (division 3), à savoir l’US Rail, le Thiès FC et Waalidaan.
« Tous les six clubs sont bien placés pour retrouver l’échelon supérieur », même si selon lui le débat portant sur la mise en place d’un grand club se pose souvent.
« Moi, je suis pour la compétition et au finish, les mieux organisés et outillés pourront exister. Les autres seront obligés de suivre ou de trouver une solution », a commenté le technicien qui, après avoir dirigé plusieurs clubs sénégalais, a eu le privilège de conduire la sélection féminine senior.
 Avec la perspective de jouer à domicile, « il n’est pas interdit de voir un club de Thiès évoluer la saison prochaine dans l’élite du football national », a-t-il indiqué.
La délocalisation des matchs au stade Caroline Faye de Mbour, en plus de l’absence de base affective, devraient multiplier les charges financières des clubs, note Mame Moussa Cissé.
A l’en croire, une aube nouvelle se lève pour les clubs de Thiès avec la mise à disposition du stade Lat Dior après réfection, une situation qui appelle à des arbitrages pour la sauvegarde de « ce bel outil », a préconisé le technicien.
Categories: FOOTBALL, UNE, Une Football

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.