Ces derniers jours, à cause des sommes colossales qui sont défalquées aux lutteurs et ce, des suites de sanctions qui leur sont infligées, certains acteurs du milieu de la lutte ont montré toute leur indignation par rapport à un tel fait. Thierno Kâ, membre du Cng, sort du silence et a tenu à rappeler à ces derniers, qu’ils ne sont pas nourrit par l’argent des lutteurs.

Dans les colonnes de Sunulamb, Thierno Kâ est sorti de sa loge en avocat du CNG. Il tenu à répondre à toutes ces personnes qui pensent que les sommes colossales défalquées aux lutteurs sont « bouffées » par l’équipe de Alioune Sarr.

Se prononçant sur la question de savoir où va tout cet argent qui est coupé aux lutteurs, le numéro 2 du CNG d’indiquer « cet argent retourne à la lutte » et de il renchérit le tout en ces termes : « Nous ne sommes pas payés. Et ce n’est pas l’argent de la lutte qui nous fait vivre.  Il y a des gens qui perdent leur argent en venant à la lutte. L’argent défalqué retourne à la lutte dans le cadre des actions sociales, des tournois, etc. L’argent retourne à la lutte c’est tout », a indique Thierno Kâ, le premier vice-président du CNG chargé de la lutte avec frappe.

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.