Saison 2016-2017 : Encore des chantiers après un exercice rempli

Les finales de la Coupe du Sénégal ont clôturé, samedi dernier, la saison 2016-2017 de volleyball. Deux rencontres en marge desquelles la famille du volleyball a primé ses meilleurs acteurs dont le Roi et la Reine. Un exercice riche en événements selon le président de la Fédération, le Pr. Mamadou Ndoye pour qui la discipline doit tout de même poursuivre, son développement. Ce qui va amener l’instance fédérale à explorer de nouvelles voies en vue de toucher de nouvelles cibles.

Le volleyball a bouclé, samedi dernier, sa saison en salle avec les finales de la Coupe du Sénégal qui étaient au programme, au stadium Marius Ndiaye. Une compétition remportée par l’Université Gaston Berger en messieurs et la Sococim chez les dames. Avant ce dénouement dans cette compétition, le championnat avait choisi ses lauréats avec l’Asfa et l’Asc Police qui ont été sacrées en hommes et dames. Deux événements phares qui ont sanctionné le déroulement de cette saison dont le bilan est jugé globalement satisfaisant par le président de la Fédération sénégalaise de volleyball, le Pr Mamadou Ndoye. Pour lui, l’exercice qui s’est achevé samedi dernier est riche en événements. « L’année a été très riche en activités au niveau du volleyball », a d’emblée soulignée le Pr Ndoye. « En effet, nous avons pu organiser les phases du championnat national hommes et dames en 1ère comme en 2ème division, nous avons pu organiser aussi la Coupe du Sénégal hommes et dames, les tournois des jeunes » ajoute le président de la fédération. Des compétitions auxquelles le responsable adjoint des initiatives en faveur de la formation des officiels pour encadrer la pratique. Ce qui lui fait dire que sa structure a aussi tenu des séances de formations en niveaux 2 et 1, pour les arbitres, entre autres. Pour se résumer, il souligne que la Fédération a su tenir beaucoup d’activités pendant cette saison. Même s’il ne veut pas faire dans l’autoglorification, le président Ndoye a souligné que « si on devrait qualifier le déroulement de la saison, ce serait satisfaisant. Même très satisfaisant parce que nous avons pu dérouler toutes les activités que nous avions prévues ». Il estime tout de même qu’il leur « reste juste à organiser le circuit du beach-volleyball qui, comme vous le savez, se tient en été. C’est donc la période et aussitôt après la finale, nous allons démarrer cette activité ».

Un couple royal pour motiver les acteurs
Cette année, la Fédération a décidé d’honorer les acteurs qui se sont distingués lors de la saison écoulée. Avec des distinctions individuelles de joueurs qui s’ajoutent à celles qui existaient déjà comme les meilleurs entraîneurs dans les deux catégories (filles et garçons). Au terme de la saison, c’est au couronnement du Roi et de la Reine du volleyball que l’équipe fédérale a procédé pour magnifier la prestation de deux joueurs. « Cette année, nous avons innové parce que nous avons pensé qu’il était bon d’apporter certaines motivations aux joueurs et joueuses. Parce que choisir quelqu’un comme roi et une autre comme reine, c’est une exemplarité que nous pensons que les autres joueurs vont suivre », a justifié le président de la Fsvb. Qui espère que ces distinctions vont créer l’émulation chez l’ensemble des pensionnaires des différentes formations en championnat comme en Coupe. Car, d’après lui, ces derniers vont ainsi essayer de faire comme ceux qui ont été distingués pour gagner ces trophées. « Nous commençons cette année, c’est une première étape. Et nous pensons que cela va être beaucoup plus grandiose l’année prochaine et beaucoup plus faste », promet le Pr Ndoye.

Booster la pratique
La tenue des différentes manifestations est l’une des missions confiées à la Fédération par la tutelle. Mais il ne faut pas occulter la mission de développement qui revient à l’instance. Et son président d’ajouter que ce travail va se poursuivre : « Je crois que nous sommes sur la bonne voie, même s’il reste beaucoup de choses à faire. Nous travaillons d’arrache-pied pour que cela se fasse. Nous avons commencé à développer le volleyball dans le pays et vous avez vu tout à l’heure des régions qui sont primées avec Santhiaba (Ziguinchor) et Khombole (Thiès) ». Ce qui veut dire à ses yeux, que le volleyball commence à se jouer partout au Sénégal. « Nous avons des partenaires comme le ministère des Sports, le Comité olympique ou encore la Police qui nous appuient, des partenaires sans qui nous ne serions pas à toutes ces réalisations. Parce que ces actions nécessitent beaucoup de moyens ». Aussi, souligne-t-il, la Fédération va s’atteler dès la saison prochaine à mettre en œuvre une série d’actions pour booster la discipline. « Nous allons attaquer le volleyball à l’école.

C’est la phase que nous allons mettre en œuvre l’année prochaine. Je pense que ce sera l’étape qui va relancer définitivement l’émergence du volleyball au Sénégal. Il y a également d’autres initiatives comme le Volleyball dans l’entreprise ou le Volleyball dans les quartiers », révèle le président Ndoye.

Ousseynou POUYE

 

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :