Après deux matchs en LFB (D1 France) Binetou Diémé est obligée de s’arrêter pour soigner sa blessure. Saint-Amand Hainaut Basket espérait pouvoir compter sur sa meneuse de jeu Sénégalaise en ce début de saison 2018-2019 du championnat de féminin France. Mais l’état de santé de Binetou Diémé est entrain de jouer un mauvais tour à la formation des « Green Girls ». Elle est victime d’une rechute, consécutive à une élongation des ischio-jambiers lors de la coupe du monde 2018 (22-30 Septembre). Une blessure qui l’avait privé du match contre l’Espagne, qualificatif pour les quarts de finales.

Au bout de deux semaines, Binetou Diémé (34 ans) avait repris ses « Baskets » sous le maillot de Hainaut pour le coup d’envoi de la LFB,, il y a une vingtaine de jours (13 Octobre). Après une premier, puis un deuxième match, ,elle est contrainte de s’arrêter. « J’ai peut être trop tôt rejoué, ce qui explique que la blessure n’a pas cicatrisé correctement. Maintenant j’ai du accepter de me reposer pour mieux me soigner » indique, dans un entretien, la native d’Evreux, une des joueuses sur qui Hainaut compte pour atteindre ses objectifs.

« Pas facile de palier son absence »

Le bilan de l’équipe est positif et encourageant après quatre journées : 3 victoires d’affilée et une défaite (2e au classement). C’est bien parti, mais l’absence de la lionne risque de se faire sentir dans la durée. Sa doublure à la mène Hortense Limouzin, ne dit pas le contraire : « Ça reste pour moi une opportunité à prendre avec un temps de jeu élevé. Mais palier l’absence d’une joueuse comme Binetou n’est pas quelque chose de facile. C’est collectivement que l’on s’en sort. » souligne la nouvelle recrue de Saint-Amand Hainaut Basket.

Même loin du parquet, l’internationale Sénégalaise, qui a étalé sa classe lors du mondial en Espagne, continue de guider son équipe. « J’essaye de partager mon expérience avec Hortense Limouzin. Elle est une très bonne meneuse qui travaille bien et qui est passionnée. Elle fait le job et je suis très fière d’elle. Mon rôle est de la rassurer et de l’encourager » lance Binetou Diémé, devenue la locomotive de la sélection des lionnes.

Source : STADES

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.