Rugby à VII – Stage de formation des arbitres et entraîneurs : La Fédération vise un taux de réussite de 100 %

La Fédération sénégalaise de rugby organise, depuis hier, au stade Léopold Sédar Senghor, un stage de formation des entraîneurs et arbitres pour le rugby à VII. Objectif : augmenter l’effectif avec un taux de réussite de 100% à l’issue des trois jours de formation.

Le stage regroupe vingt-sept participants dont vingt entraîneurs et sept coaches arbitres. Il est supervisé par Mohamed Dermouni, formateur World Rugby, Salem Attalah formateur arbitres rugby Afrique, ancien arbitre du Top 14 et Papis Djiba Kondé, formateur World Rugby, ex-directeur technique de la Fédération sénégalaise de rugby (Fsr). Les organisateurs veulent avoir un taux de réussite de 100% afin d’augmenter l’effectif des arbitres et entraîneurs de niveau 2 compétents qui pourront encadrer les jeunes. « Ce stage va concerner un premier groupe d’entraîneurs de rugby à 7 puisqu’il est olympique et que la fédération participe régulièrement depuis une dizaine d’années aux compétitions de cette discipline en hommes ou en dames. Il regroupe les entraîneurs locaux pour atteindre un niveau 2 ou deuxième degré », a expliqué Papis Djiba Kondé, formateur World Rugby et technicien à la fédération de rugby.

Concernant le deuxième groupe, les organisateurs ont estimé que ce serait bien que les arbitres présents sur le plan africain progressent. « Les coaches arbitres vont les aider à se perfectionner et à atteindre la haute performance au niveau africain. Il ne faut pas oublier que ces participants (entraîneurs et arbitres) ont déjà subi des sessions préparatoires. Nous sommes sur une semaine de validation des compétences et nous espérons pouvoir atteindre la barre des 100 % de réussite », a ajouté Papis Djiba Kondé. Il trouve que les entraîneurs de niveau 2 doivent être capables d’entraîner une équipe de junior ou sénior locale ou d’être assistants coaches dans une des sélections nationales. Les coaches arbitres de leur côté, dit-il, peuvent accompagner les arbitres qui sont déjà sur la scène africaine à être plus performants pour atteindre un niveau mondial. Ce stage international niveau 2 est financé par la Solidarité olympique à travers le Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss).

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :