PREPARATION AFROBASKET MASCULIN 2015: Cheikh Sarr évoque les difficultés

cheikh sarr  - lions basket (2)

Le sélectionneur de l’équipe nationale de basket du Sénégal a souligné les problèmes rencontrés dans sa préparation de l’Afrobasket masculin 2015. C’est dû à un groupe qui peine à afficher complet.

Comme mercredi dernier, ce sont 10 Lions qui se sont entraînés vendredi au stadium Marius Ndiaye. Il reste toujours 8 joueurs qui sont attendus. Cependant, le sélectionneur a tenu à rassurer : ‘’Il y a ceux qui viennent le dimanche, notamment Mouhamed Faye. On cherche des places pour les avions parce que durant la période des vacances, il y a des difficultés à avoir des places. On est en train de chercher des places pour Antoine (Mendy) et Xane  (D’Almeida) pour ce week-end. Mouhamed Faye a une place mais les autres, on attend. J’espère qu’on va trouver des places pour eux rapidement d’ici à la fin de la semaine.’’

Ce groupe incomplet rend très ardue la tâche de Cheikh Sarr. ‘’L’effectif est très réduit. Sur le travail technique, ils sont bons. Ils n’ont pas de difficultés. Le problème, c’est sur le plan de la condition physique pour ceux qui ont arrêté depuis longtemps. Il y a ensuite la mise en place des systèmes de jeu qu’on ne peut pas faire car tout le monde n’est pas encore là. On fait un début du travail collectif. On a entamé quand même. Il y a des gars qui jouent au poste 4 et qu’on a mis au poste 5. Ceux qui jouent au poste 3 sont mis au poste 4’’, relève Cheikh Sarr. ‘’Mais on va s’adapter par rapport à ça, dit-il. C’est la difficulté de ne pas avoir tout le groupe.

‘’On ne peut pas mettre en place les systèmes de jeu…’’

Malgré les difficultés, Cheikh Sarr trouve un bon état d’esprit chez ses joueurs qui ont déjà répondu présent. ‘’Je sens la volonté des joueurs de se mettre au travail, et de travailler dur. C’est difficile d’avoir 10 joueurs. Là, le volume de travail est énorme pour eux surtout concernant la charge d’entraînement. On peut bien moduler l’intensité mais c’est dur pour eux’’, estime-t-il avant de dévoiler le contenu de la séance d’entraînement. ‘’On a fait la musculation, souligne-t-il. Il fallait leur permettre de libérer les muscles, courir, faire le travail de vitesse, beaucoup tirer, donner des objectifs difficiles mais atteignables. On a demandé de mettre 90 points en 4 minutes. Ils ont mis 132 points. C’est une bonne chose. On a travaillé le côté technique, tactique et physique.’’

Pour le 5ème tour des play-offs, l’entraîneur compte bien libérer les joueurs locaux car il a dans ses rangs un joueur du Duc, un joueur d’Asfa et trois joueurs de l’UGB. C’est pour leur permettre de jouer. Ils pourront rejoindre la sélection nationale des qu’ils seront libérés par leurs clubs respectifs.

Yannis Delaruelle : ‘’Ce sont des souvenirs que je garderai toute ma vie’’

‘’Je suis Franco-sénégalais, j’ai 20 ans. J’ai appris le basket ici au Sénégal à l’âge de 10 ans à Keur Madior. Je fais des études de biologie et je continue mon basket à Saint John’s University Minnesota. C’est extraordinaire ce qui m’arrive de pouvoir vivre des moments comme ça. Ce sont des souvenirs que je garderai toute ma vie. C’est une super expérience. Les gars de l’équipe m’ont beaucoup aidé à m’intégrer. Les coachs sont super bien. Mon objectif est d’intégrer le groupe, de m’entendre avec tous les joueurs et d’apporter ce que le coach veut. Tout le monde espère faire partie des 12. Tout le monde va se battre. Tout le monde va donner son maximum, va donner ce qu’il peut apporter au groupe. Et je veux faire de même comme chaque joueur ici présent.’’

lequotidien

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :