Pape Ousmane Sakho, l’attaquant du Mbour PC, en Ligue 1 sénégalaise, s’est révélé être au fil de la saison le petit plus des « Pélicans » dont il a réussi à porter l’attaque, ont laissé entendre plusieurs dirigeants du club mbourois.
« Il est vrai que nous misons sur le collectif, mais c’est véritablement lui qui transforme nos opportunités ou donne la dernière passe », a reconnu son entraineur, Joseph Balacoune dans un entretien avec l’APS.
Dimanche dernier, lors de la 25-ème et avant-dernière journée du championnat de l’élite, contre Dakar Sacré Cœur (1-1), c’est encore lui qui a décanté la situation, ses coéquipiers ayant longtemps buté sur la défense ou le gardien adverse.
A la conclusion d’une attaque rondement menée, le meneur de jeu ou attaquant excentré gauche, a eu le temps de contrôler avant de placer le ballon hors de portée du portier de l’équipe de la Sicap pour l’ouverture du score à la 56-ème minute.
Cette réalisation est le 10-ème but du jeune attaquant convoqué en sélection des moins de 23 ans par Joseph Koto, pour un match amical contre le Cameroun. Il a été recommandé aux « Pélicans » par son ancien co-équipier à l’institut Diambars, Salim Ndao.
« C’est effectivement Salim Ndao qui l’a proposé mais pour sa première saison (2017-2018), nous avons décidé de concert avec le staff de l’équipe de ne le faire jouer que quelques matchs », a expliqué le président du MPC, Mbaye Diouf Dia.
« Après son apprentissage la saison dernière, nous n’avons pas hésité à le lancer cette saison dans le grand bain avec grande satisfaction », a dit le dirigeant mbourois, soulignant que le jeune footballeur a convaincu dès ses premiers contacts avec l’équipe de Mbour PC.
Avec un but de moins que les meilleurs buteurs de la saison, l’attaquant excentré estime qu’il aurait largement pu mieux faire. « Un attaquant se doit d’être décisif en donnant des ballons de but ou en faisant la passe décisive », ajoute-t-il.
« Nous avons connu un début de saison difficile », mais le groupe s’est découvert et a grandi au fur et à mesure que le championnat avançait, a analysé le jeune attaquant, convoqué une première fois avec les U23 contre la Guinée (2-1 et 0-0) en éliminatoires de la CAN 2019 de la catégorie. 
Il n’a cependant pas eu l’occasion de montrer son talent au cours de  cette double confrontation pendant laquelle il n’a pas été retenu. « Ce n’était que partie remise, je n’en veux pas au staff technique », a-t-il réagi.
« Etre présent en sélection dans le football sénégalais est déjà une marque de reconnaissance », a analysé le jeune attaquant, qui se fait appeler Eden Hazard du nom de la vedette des « Diables Rouges’’ de la Belgique.
« J’aime son style de jeu fait de technicité, de percussion et il réussit à être décisif à chaque reprise », a-t-il commenté en parlant du meneur de jeu de Chelsea, annoncé au Real Madrid (Espagne).
Pape Ousmane Sakho, rappelé cette semaine en sélection par Joseph Koto pour un match amical contre le Cameroun, compte profiter comme il faut de cette main tendue.
« La sélection nationale fait grandir et je suis à un moment où j’ai besoin de ce genre de challenge », explique le jeune footballeur.

Commentez


  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.