Mondial 2019 de rugby: la France l’emporte d’un souffle face à l’Argentine

Ce samedi 21 septembre à Tokyo, le XV de France s’est rassuré et a pris une option sur la qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby, en battant au finish l’Argentine (23-21).

Après la victoire de ce samedi 21 septembre, deux succès, lors des trois derniers matchs face aux États-Unis (le 2 octobre), aux Tonga (le 6 octobre) ou encore face à l’Angleterre (le 12 octobre) devraient maintenant suffire aux Français pour accéder aux quarts de finale de la Coupe du monde 2019 au Japon.

Mais que les Bleus se sont fait peur ! Camille Lopez, entré en fin de match, a sauvé le XV de France avec un drop décisif (70e) alors que Benjamin Urdapilleta venait de redonner l’avantage aux Pumas (20-21, 68e). Les Argentins ont même eu la balle de match à la dernière minute mais la pénalité d’Emiliano Boffelli est passée à côté.

« Un bon début »

Pourtant, les Bleus menaient largement à la pause (20-3) après une première période quasi-parfaite, et deux superbes essais collectifs de Gaël Fickou (18e) et Antoine Dupont (22e). Mais ils sont retombés dans leurs travers en seconde période, les Argentins rattrapant leur retard grâce à leurs avants qui ont marqué deux essais sur maul et provoqué des pénalités

Pour Jacques Brunel, sélectionneur du XV de France, au micro de TF1, « il y a eu deux mi-temps totalement différentes. On aurait voulu repartir sur ce qu’on avait mis en première mi-temps, mais les Argentins étaient là, on savait qu’ils avaient une belle équipe. On a encore du travail, parce que c’est sur des choses simples qu’on a failli un petit peu. Mais bon, il y a eu un bel esprit, on est restés jusqu’à la fin, on a été convaincus qu’on pouvait les battre, et c’est un bon début ».

« Énormément de boulot »

Le capitaine des Bleus Guilhem Guirado l’avoue bien volontier : « J’ai cru qu’on allait mourir plusieurs fois ce soir », dit-il au micro de TF1. Avant de poursuivre : « Quand on voit la première mi-temps, on se dit que quand on joue comme ça, on fait peur à tout le monde. Mais quand on voit la seconde, on se dit qu’il y a encore du boulot. Donc on va retenir la seconde et il y a énormément de boulot cette se

Les points :
France : 2 essais Fickou (18e), A. Dupont (22e), 2 transformations Ntamack, 2 pénalités Ntamack (30e, 40e+1 minute), 1 drop Lopez (70e)
Argentine: 2 essais Petti (43e), Montoya (54e), 1 transformation Sanchez (43e), 3 pénalités Sanchez (15e), Urdapilleta (61e, 69e)

Les équipes (entre parenthèses les remplaçants) :
France: Médard (Ramos 62e) – Penaud (Lopez 69e), Vakatawa, Fickou, Huget – (o) Ntamack, (m) A. Dupont (Machenaud 73e) – Ollivon, Alldritt (Picamoles 61e), Lauret – Vahaamahina, Iturria (B. Le Roux 55e) – Slimani (Bamba 47e), Guirado (cap., Chat 47e), Poirot (Baille 68e)
Argentine: Boffelli – Moroni, Orlando, de la Fuente, Moyano (Carreras 46e) – (o) Sanchez (Urdapilleta 57e), (m) Cubelli – Kremer, Ortega Desio (Lezana 61e), Matera (cap.) – Lavanini (Alemanno 64e), Petti – Figallo (Medrano 52e), Creevy (Montoya 51e), Tetaz Chaparro (Vivas 64e)

(avec AFP)

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :