C’est officiel ! Le Dr Alioune Sarr a été reconduit président du Comité national de gestion de la lutte. La cérémonie d’installation a eu lieu hier par le ministre des Sports. Matar Ba en a profité pour exhorter le Cng à prôner l’unification de la famille de la lutte. 
  
La saison de lutte peut désormais battre son plein. Le nouveau bureau du Comité national de gestion de la lutte (Cng) a été installé, hier, par le ministre des Sports, Matar Bâ. «On a choisi le président Alioune Sarr pour présider ce Cng avec l’ensemble des segments de la lutte, ce qui fera la particularité de cette structure qu’on a mise en place», a soutenu Matar Bâ dans son allocution. A travers la concertation nationale, selon le patron des Sports, il a pris de grandes décisions, notamment pour accompagner les lutteurs, parce qu’en réalité, toutes ces personnalités (membres du Cng) sont des hommes respectés et respectables qui ont mis leur patriotisme au service de la nation. «Ils ont été choisis pour accompagner la lutte. Ils ont été choisis non pas parce qu’ils ont bien travaillé, mais que nous avons confiance en eux. On pense que vous avez les capacités de conduire les destinées de la lutte. C’est un choix d’espoir et ensemble, on va cheminer vers 2020», assure Matar Bâ, qui est convaincu que la lutte est une famille, qu’il peut toujours y avoir des incompréhensions, mais il faut toujours rester sur l’essentiel qui est le développement de la lutte.  

Une commission juridique dirigée par un avocat expérimenté, Me Cheikh Ahmadou Ndiaye 

Le ministre des Sports a aussi salué l’innovation de taille de ce nouveau bureau, qui comporte désormais une commission juridique dirigée par Me Cheikh Ahmadou Ndiaye. «On a innové pour l’avancement de la lutte. On a une commission juridique dirigée par un avocat expérimenté, qui sera accompagné par les experts de la lutte comme les anciens champions Manga 2, Mbaye Guèye, Tyson et Yekini», souligne le ministre. Pour le passage à une fédération, prévu d’ici 4 ans, Matar Bâ indique qu’ils vont travailler à améliorer les textes, à en produire certains, pour leur permettre d’aller vers une fédération. «On va avancer sûrement parce que ce n’est pas une question de personnes, mais de responsabilités. J’ai demandé au Cng de réunir toute la famille de la lutte pour aller à une ouverture totale», dit-il.

sportsenegal.info 

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.