Depuis vendredi et leur résultat nul à Guingamp, les Marseillais sont tournés vers la finale de la Ligue Europa. Le grand moment de leur saison.

 

Difficile de passer à côté de l’événement même si on ne s’intéresse pas au football : mercredi, l’Olympique de Marseille va disputer la finale de la Ligue Europa contre l’Atlético de Madrid et la présence de Jacques-Henri Eyraud sur tous les plateaux télé et sur toutes les radios parisiennes depuis deux jours est là pour le rappeler. Le président de l’OM, qui avoue avoir du mal à profiter de l’instant, se démultiplie pour raconter l’immense fierté de voir son club aussi haut, un an et demi après le rachat par l’Américain Frank McCourt, qui sera évidemment présent à Lyon.

«Il y a deux choses à dire : le plaisir d’être témoin du mouvement qui se crée autour de cette équipe, qui est exceptionnel et qui nous comble, justifie Eyraud. C’est un immense bonheur de voir toute la France derrière l’équipe. Et, deuxièmement, le message d’apaisement parce que cela doit être une fête. Je ne veux pas de places pour les provocations. On a prévenu les autorités, on travaille, on va emmener 40 % de stadiers en plus par rapport aux demandes de l’UEFA. Je n’ai pas pour habitude de communiquer autant, mais c’était le moment. Et quand j’entends dire qu’on risque de tout perdre, cela me fait rigoler. On est tellement heureux d’être là, on a une

 
 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.