Étincelant cette saison avec Angers, le Camerounais Karl Toko Ekambi s’est vu décerner le prix Marc-Vivien Foé du joueur africain de l’année en L1, remis par RFI et France 24. 
Il devance le Tunisien Khazri (Rennes) et le Burkinabè Traoré (Lyon). 


Comme l’an passé avec le sacre de l’Ivoirien de l’OGC Nice Jean Michael Seri, rarement l’identité du Prix Marc-Vivien Foé aura autant suscité l’unanimité des votants. Sur la saison 2017-18 de Ligue 1, l’international camerounais Karl Toko Ekambi a écrasé de sa classe toute la concurrence (264 pts), reléguant ses deux dauphins – le Tunisien Wahbi Kazri (165 pts) et le Burkinabè Bertrand Traoré (61 pts) – presque au rang de faire-valoir. Brillant tout au long de la saison, l’attaquant d’Angers a tout simplement porté son club à bouts de bras, et hérite sans surprise du trophée remis par RFI et France 24 au Joueur africain de l’année en L1. 
  
À 25 ans, Toko Ekambi est entré dans une autre dimension. Une éclosion tardive pour le joueur lancé par le Paris FC, qui s’est au préalable aguerri deux saisons en Ligue 2 à Sochaux (2014-16) avant de rejoindre le SCO. Bonne pioche pour le club phare du Maine-et-Loire, puisqu’avec son international camerounais, Angers a assuré son maintien sans forcer : onzième en 2017, et 14e et déjà sauvé cette saison. 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.