Paul Kagame s’est offert une publicité sur une manche du maillot de son club préféré, Arsenal. Selon Rwanda Development Board, l’agence de promotion des investissements au Rwanda, à travers cette campagne « Visit Rwanda », le pays compte doubler ses revenus touristiques d’ici à 2024. Le montant de ce contrat s’élève à 40 millions de dollars sur trois ans quand le gouvernement britannique dépense un peu plus de 80 millions de dollars chaque année au Rwanda, notamment pour lutter contre l’extrême pauvreté. 

Pour l’agence de promotion de l’investissement au Rwanda, le calcul est simple : ces 40 millions de dollars investis sur trois ans dans le club anglais d’Arsenal devraient en rapporter dix fois plus d’ici à 2024. En s’achetant une manche du maillot de l’équipe favorite du président Kagame, Rwanda Development Board estime que les revenus du tourisme devraient doubler au Rwanda dans les six prochaines années. 
  
Pris à parti depuis l’annonce, le club d’Arsenal assure avoir fait les vérifications nécessaires et se félicite de ce partenariat avec un pays qui « a l’une des plus fortes croissances économiques en Afrique », notamment dit le club « grâce au tourisme ». 
  
Mais cette annonce a fait bondir des députés en Grande-Bretagne comme aux Pays-Bas, deux pays qui fournissent de l’aide au développement au Rwanda. Les parlementaires néerlandais demandent même une enquête à leur gouvernement. Aujourd’hui encore, au moins 37% des enfants rwandais de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique dans un pays toujours considéré comme l’un des plus pauvres au monde. Rwanda Development Board dit dans le même communiqué avoir dépensé un peu plus d’un million pour financer quelque 158 projets communautaires, notamment dans l’est du pays. Un million contre 40 pour Arsenal. 
  
«Le Rwanda ne peut pas se permettre ça» 
  
Pour l’activiste rwandais en exil, René Mugenzi, cette affaire est d’autant plus scandaleuse qu’il dit avoir documenté une famine en cours dans cette partie du pays depuis 2015. 

«La famine, c’est notamment dans l’est du pays, autour de ces parcs dont ils font la promotion. C’est impossible que le Rwanda Development Board ne soit pas au courant. Et la population a fui vers le sud de l’Ouganda, à peu près 300 000 personnes dans les districts du sud de l’Ouganda. Les journaux rwandais ne peuvent pas en parler. Le gouvernement ne permettra jamais à personne d’enquêter là-dessus. C’est triste qu’un gouvernement, qui est au courant de cette situation et qui a les moyens d’aider sa population, décide de ne pas le faire et de financer une équipe déjà suffisamment riche. Si Arsenal veut aider le Rwanda, ils peuvent faire comme le Barça [club espagnol de Barcelone sponsorisé par l’agence onusienne dont il est aussi donateur] avec l’Unicef. Ils peuvent même mettre un message de soutien au Rwanda sur leur maillot, mais le Rwanda ne devrait pas payer cet argent. Je n’ai rien contre le fait que plus de gens visitent le Rwanda, ça pourrait créer des revenus pour la population. Mais le Rwanda, aujourd’hui, ne peut pas se permettre ça, quand on voit l’urgence des besoins. La population meurt de faim. Mais ce contrat de sponsor, c’est juste pour booster l’image de Kagame, sans penser aux Rwandais. Il ne pense qu’à lui. » 
  
René Mugenzi est l’un des activistes et opposants rwandais menacés de mort en 2011 et mis sous protection de Scotland Yard, la célèbre police londonienne. C’est à la suite de cet épisode et du soutien du Rwanda à la rébellion du M23 que la Grande-Bretagne avait décidé de suspendre, et n’a pas repris depuis son appui budgétaire direct au Rwanda. 
  
Interrogée par RFI, la coopération britannique assure n’avoir financé ni la campagne « Visit Rwanda », ni le Rwanda Development Board. 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan