L’ancien directeur technique national (DTN) de l’athlétisme, Amadou Diaw a été reconduit à la présidence de l’Association des entraîneurs d’athlétisme du continent en marge des 21-èmes championnats d’Afrique d’Asaba (1er au 5 août), a appris l’APS.
 


Porté à la tête de cette association pour la première fois en 2007, l’ancien DTN et actuel vice-président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme est ainsi réélu pour la 3-ème fois.


Lancée en 1995 en marge des Jeux africains qui ont eu lieu à Harare (Zimbabwe), l’association tarde à prendre véritablement son envol, reconnaît le président réélu.


“Les difficultés de mouvement, de faire payer les cotisations et un désintérêt des puissances de l’athlétisme africain rendent difficiles toute réalisation d’envergure”, souligne le président Diaw.


“L’ambition demeure de faire adhérer tous les pays qui composent la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) afin d’aider et d’encadrer la pratique de la discipline sur notre continent”, a-t-il dit, relevant toutefois que le bilan laisse encore à désirer.


Amadou Diaw regrette que les grands de l’athlétisme en Afrique soient encore à la marge de la structure et “les membres en règle sont moins du tiers”.


“Nous voulons être la véritable structure de propositions et d’élaborations pour la CAA afin de continuer à pousser l’athlétisme vers les cimes”, a ajouté le technicien.


“Sans aide et le soutien de la CAA, rien ne peut se faire”, a-t-il averti, rappelant que l’idée de lancer cette association est née de la non représentation des techniciens dans les associations nationales et continentales.


L’idée a été lancée par Lamine Diack, ancien président de la CAA (1979-2003) et de l’IAAF (1999-2015) en résidence surveillée en France depuis novembre 2015.


L’ancien président de l’IAAF est accusé de “corruption active et passive, et blanchiment d’argent”, dans le cadre d’une affaire de corruption liée à des pratiques de dopage en Russie.

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.