Le Cameroun n’est pas le seul pays dont les membres de la délégation se sont évaporés dans la nature aux jeux du Commonwealth, Gold Coast 2018. Au dernier jour de compétition dimanche, les organisateurs signalent 13 disparitions et près d’une quarantaine de demandes d’asile.

Ils viennent du Cameroun, de la Sierra Léone, de l’Ouganda et du Rwanda. Ils étaient arrivés pour participer aux Jeux du Commonwealth, événement sportif réunissant le pays ayant la langue anglaise en partage. On vous avait annoncé les 8 athlètes camerounais qui sont introuvables.

Jean Paul Nsengiyumva, entraineur de l’équipe d’haltérophilie du Rwanda a pris la poudre d’escampette après avoir indiqué qu’il faisait un tour aux toilettes.

De leur côté, Ernest Jombla et Yusif Mansaray, paire de tennis de table sierra leonais, ne sont pas présentés à leur match.

Les services d’immigration australiens ont également mentionné avoir reçu près de 40 demandes d’asile d’athlètes et journalistes de pays africains.

En savoir plus sur https://www.africatopsports.com/2018/04/16/jeux-commonwealth-2018-total-13-athletes-disparus/#mf6QhmLFo4FaupfU.99

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan