Hippisme, 98e Grand Prix de l’Arc de Triomphe : Pierre-Charles Boudot réussit l’exploit

No widget added yet.

Paris : Pour cette 98e édition, la Marseillaise a retenti dans l’hippodrome de Paris Longchamp consacrant la victoire du cheval français Waldgeist, vainqueur hier du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, considéré comme la meilleure course au monde. Avec ce succès retentissant, le Français Pierre-Charles Boudot âgé de 26 ans, Cravache d’Or en 2016, a réussi un grand coup. Le cheval Waldgeist est entraîné à Chantilly par André Fabre qui signe une huitième victoire dans cette grande course. Après un début très serré qui a vu le n°3, Ghaiyyath, mener la course, le vainqueur a créé la surprise à 800 mètres de l’arrivée.

Le cheval Waldgeist a remporté ainsi cette 98e édition sur une distance de 2400 mètres. Cette rencontre annuelle a réuni les meilleurs chevaux du monde devant des milliers de spectateurs après un long suspense. Les favoris n’ont pas confirmé ; pire, le cheval Ghaiyyath qui a mené presque les deux tiers de la course a terminé loin des six premiers. C’est dans les derniers 800 mètres que Pierre-Charles Boudot a mis le turbo pour s’imposer à l’arrivée. Ce fut une fête exceptionnelle du cheval avec une délégation sénégalaise conduite par le président du Comité national de gestion des courses hippiques, Cheikh Tidiane Niang, et comprenant des turfistes et techniciens de l’instance dirigeante.
Un important détachement de la garde républicaine montée sur les chevaux a honoré le vainqueur qui a reçu le trophée en présence d’Edouard de Rothschild, président de France Galop et Olivier Delloye, directeur général de France Galop. Avec cette victoire, le gagnant est qualifié pour la course Breeders Cup Longines Turf. Le grand favori Enable, vainqueur des deux dernières éditions, a terminé à la 2e place, suivi du n°12, Sottsass, et de Japan (10), Magical (9), Soft Light (11) et Kiseki (4).
Entrant dans la légende, avec ce trophée offert par Son Altesse Cheikh Abdullah Ben Khalife Al Thani, le vainqueur était heureux après cet exploit. Pour la petite histoire, le Grand Prix de l’Arc s’est déroulé pour la première fois le 3 octobre 1920. Nommé Prix de l’Arc de Triomphe, ce championnat du monde du galop est un hommage rendu à la parade des Alliés célébrant la victoire de la Première guerre mondiale. L’allocation n’a cessé d’augmenter au fil des années, de 150.000 francs à ses débuts à 5 millions d’euros depuis 2014, répartis entre les cinq premiers (2,8 millions pour le vainqueur).
Correspondance particulière

El Hadji Abdoulaye THIAM

Un évènement médiatique international

Près de 500 journalistes étaient reçus dans un immense media center pour suivre ce grand week-end retransmis en direct dans plus de 50 pays. En France et pour la première fois, la course était diffusée en direct sur M6 et Equidia.

Pierre-Charles Boudot (jockey de Waldgeist) : « Je suis super heureux »
« Je ne réalise pas, je suis super heureux. Remporter l’Arc, c’est juste fou ! C’est le cheval de ma vie, je l’avais dit. Aujourd’hui, il a montré un grand cœur. On respecte beaucoup Enable. On prive la championne d’un troisième sacre. J’ai eu du mal à suivre, ça allait très vite, la piste était collante. Mon cheval me demande du temps. Alors je l’ai laissé et dans la fausse ligne droite, j’ai eu un regain de gaz. Le cheval a un grand cœur. »

André Fabre (entraîneur de Waldgeist) : « C’est une belle récompense »
« J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour Enable et je suis très fier de Waldgeist. Il m’avait beaucoup plu à Ascot. Pierre-Charles en avait été très content et avait dit : on va gagner l’Arc. Il était très confiant. Il est de plus en plus fort, plus mature. Waldgeist est un cheval calme, facile à entraîner. Mais il avait gagné en terrain lourd à 2 ans et il s’adapte à tous les terrains. »

You May Also Like

About the Author: sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :