HANDBALL – TQO Après leur victoire sur la Rd Congo (29-18) : Les Lionnes s’offrent une finale face à l’Angola

L’Equipe nationale féminine de handball a fait l’essentiel en remportant son premier match du tournoi qualificatif des Jeux olympiques de Tokyo 2020, hier, face à la Rd Congo. Les Lionnes s’offrent ainsi une finale dont elles ont tant rêvé face à l’ogre angolais.

Sénégal-Angola, c’est l’affiche de la finale du tournoi qualificatif pour les Jo 2020. Une revanche, diront certains, un remake de la dernière finale du Cham­pionnat d’Afrique à Brazzaville. Ce sera ce dimanche au Dakar Arena, devant leur public.
Pour y arriver, les Filles de Frédéric Bougeant n’avaient qu’une seule alternative : battre la Rd Congo. Un rendez-vous qu’elles ne pouvaient nullement rater en s’imposant logiquement 29-18.
Face à un adversaire déjà battu lors de la première journée par l’Angola, favorite du tournoi, les Lionnes n’avaient pas d’autre choix que de s’imposer, une façon de se rassurer pour leur première sortie au Dakar Arena.
Seulement, face à l’enjeu et privées de match lors de cette première journée, elles ont eu du mal à réaliser un bon début. Doungou Camara et ses copines ont été dominées dès l’entame par une bonne équipe de la Rd Congo, contrainte de gagner pour conserver ses chances de qualification.
Les pertes de balles des Congolaises, ponctuées par un rythme élevé, va permettre à l’Equipe sénégalaises de changer la donne. Les Lionnes retrouvent leur jeu et parviennent à trouver la faille dans la défense adverse. Ajouté à la prestation de la gardienne Hadatou Sano, auteur de plusieurs arrêts et naturellement meilleure joueuse du match, les Sénégalaises repassent devant et parviennent à mener de trois points à la pause (11-8).
La suite sera plus aisée en seconde période. Avec toujours la même intensité, les Lionnes déroulent et finissent par s’imposer de 11 points (29-18).

Trop de maladresses en attaque
Mais il faut noter que tout n’a pas été parfait dans le jeu des vice-championnes d’Afrique. Surtout en attaque où elles ont multiplié les maladresses et pertes de balles. Des offensives lentement menées et sans rythme et qui ont souvent permis à l’adversaire de rester dans le match. Des impairs que le staff technique devra vite corriger avant la finale de ce dimanche face aux championnes d’Afrique en titre.

Le Sénégal leader devant l’Angola
La journée de repos de ce samedi devrait suffire pour apporter les correctifs nécessaires. Par contre, en défense, la mayonnaise a bien pris. En plus des nombreux arrêts de la gardienne sénégalaise, la défense axiale composée de Hadja Cissé et Laura Kamdop a répondu présente quasiment tout au long de la partie, privant à plusieurs reprises la capitaine et meilleure joueuse de l’Equipe congolaise, Chris­tianne Mwasesa, de scorer.
A noter qu’avec son goal-average de plus 11 buts, le Sénégal est leader devant l’Angola. Avec deux défaites, la Rd Congo occupe la dernière place du classement, en l’absence du Cameroun, forfait de dernière minute.

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :