Une année morose pour le Saltigué, détrôné en Coupe du Sénégal par la Renaissance de Tivaouane. Les Rufisquoises, habituées à jouer les premiers rôles dans le handball féminin local, attendront la saison prochaine et éventuellement d’autres trophées.

C’est la première fois depuis 2009 que le Saltigué fait une année blanche. L’équipe rufisquoise était habituée à jouer les grands rôles durant la saison. Pendant huit (8) années successives (de 2010 à 2017), Saltigué s’est toujours débrouillé pour gagner au moins la Coupe du Sénégal. Les Rusfisquoises réalisaient même parfois le doublé en y greffant le Championnat.

Ce qui fait dire à Seydou Diouf, président de la Fédération sénégalaise de Handball (FSHB), que Saltigué «c’est l’équipe la plus titrée en dames au Sénégal depuis 20 ans». Même constat pour le coach Lamine Ndao, qui renchérit : «On a à chaque fois gagné la Coupe. Après 8 éditions, on perd la 9ème, je pense qu’il y a du mérite quelque part».

Cette saison, Saltigué a raté le coche. Aucun trophée à son actif. L’équipe a été sortie en demi-finale du Championnat par la Renaissance de Tivaouane. Le même adversaire qui l’a fait tomber de son piédestal en finale de la Coupe du Sénégal. Saltigué avait habitué ses supporters à mieux. Ils devront patienter jusqu’à la saison prochaine pour espérer revoir leur équipe gagner un trophée.

À noter que cette saison, l’équipe a connu quelques mutations avec le départ du coach et de quelques joueuses. Des changements qui ne seront pas sans conséquence pour la suite du Championnat.

Deux coachs en 9 mois

La formation rufisquoise a connu deux entraîneurs en neuf (9) mois. En effet, le coach fétiche du club Chérif Tall, qui avait remporté le Championnat la saison précédente, a rejoint le DUC après une trentaine d’années sur le banc de Saltigué. En plus, le technicien ne partira pas le seul. Il emporte avec lui deux joueuses majeures : la capitaine et gardienne Michelle Sall et la demi-centre Yally Dème alias «Messi». Un pari réussi parce qu’il va offrir au DUC le titre du Championnat.

«J’ai quitté le Saltigué et je suis venu au DUC pour gagner. Il fallait que je gagne soit le Championnat, soit la Coupe du Sénégal. C’était mon objectif», disait Chérif Tall après la victoire en Championnat.

Pour pallier ces départs, le Saltigué engage Doudou Roger Mbengue, manager général des équipes nationales féminines de handball U16 et U18. Mais il va quitter son poste en juillet pour laisser la place à Lamine Ndao. L’effectif se renforce. Les internationales juniors Ndèye Faye et Fatou Kiné Sarr du club El Hadji Badiane de Mbour arrivent. Tout comme Seynabou Diop (Diourbel), Khady Mbaye, Salimata Soumaré (Thiaroye) et la gardienne de but gabonaise Lydina Darelle (Phoenix de Libreville). Insuffisant pour permettre au Saltigué de rééditer ses performances des précédentes saisons.

Source: STADES

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.