Plusieurs supporters de l’équipe nationale de basket-ball du Sénégal ont craqué avant, pendant et après la défaite des Lionnes devant l’Espagne, en huitièmes de finale de la Coupe du monde.  Plus que ne le laisse croire la version officielle.

Dans la nuit du mercredi 26 septembre 2018, avant et pendant le match perdu (48-63) par le Sénégal devant l’Espagne, lors du Mondial de basket-ball féminin, certains supporters sénégalais ont été privés de billets pour accéder dans la salle. Le 12e Gaïndé de Tenerife est resté devant les portes du stade Santiago Martin pendant plusieurs heures. Selon nos informations recoupées quand on sait qu’au moment des faits nous étions dans la salle pour assister au match, les guichetiers n’ont pas voulu leur vendre de billets arguant que ces derniers étaient en rupture.

Des billets vendus aux Espagnols et non aux Sénégalais

« On n’avait du mal à entrer dans la salle pour suivre le match. Les guichetiers nous ont fait savoir qu’on ne pouvait pas entrer parce que les billets sont finis. Chose qu’on n’a jamais cru parce qu’ils vendaient des billets à des supporters espagnols », nous souffle cette supportrice rencontrée peu après la finale Etat-Unis-Australie. « Beaucoup sont restés jusqu’à la mi-temps pour entrer et d’autres sont rentrés chez eux avec une grosse colère », précise-t-elle, ajoutant que même à la mi-temps, peu de billets ont été vendus aux Sénégalais.  « C’est une manière de nous diminuer car ils savent qu’on va créer de l’ambiance dans la salle », explique-telle.

Le 12e Gaïndé de Tenerife délogé et mis à l’écart

Plus tard, dans la salle du Santiago Martin, le constat était là. « Nous avions l’habitude de nous rassembler dans un endroit où nous serons remarqués, mais à  notre grande surprise, on nous a fait savoir que pour le match Espagne-Sénégal, on doit se déplacer », informe ce jeune étudiant sénégalais qui en est à sa 4e année d’études à Tenerife. « Ce que nous n’avons pas compris. Nous avons été délogés pour nous amener au virage, un endroit où quasiment personne n’a envie de s’asseoir. Je pense que c’est fait exprès. Ils ne voulaient pas que l’équipe sente ses supporters. Ce qu’ils voulaient, c’était juste une domination 100% espagnole dans les gradins », explique-t-il avec désolation. « La preuve, on nous a mis au fond juste derrière le banc de l’Espagne », révèle-t-il, soutenant qu’ils n’étaient pas à l’aise pour booster les filles de Cheikh Sarr qui en avaient besoin face au pays organisateur. Face donc à cette situation déplorable, les supporters sénégalais étaient complètement noyés malgré leurs tambours et l’envie qu’ils avaient au départ.

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.