Le secrétaire général de la Fiba Patrick Beauman a brutalement rendu l’âme ce dimanche en Argentine à l’âge de 52 ans. Le Sénégalais Mathieu Faye, son ancien compagnon a adressé à la rédaction de Sport221.com un texte dans lequel, il présente ses condoléances à la famille du disparu. 
Voici l’intégralité du texte.   
Avec le décès brutal et soudain de Patrick BEAUMAN, ce dimanche à Buenos Aires, Argentine qu’il venait de rallier pour assister aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, après un séjour en Chine, le monde du Basket Ball vient de perdre un de ses piliers essentiels. 
Pur produit du Basket pour avoir été tour à tour joueur, entraineur, arbitre et enfin secrétaire général de la FIBA et membre du Comité international olympique (CIO), Patrick laisse derrière lui un vide qu’il sera difficile de combler.   
De 1994, année de son intégration dans les instances de la FIBA comme Secrétaire Général Adjoint, jusqu’à disparition ce dimanche, Patrick

a toujours été un combattant infatigable, un avant-gardiste pour l’intérêt supérieur du Basket Ball. Nous qui l’avons connu, partagé avec lui des nuits blanches et des journées entières, vu travailler sans relâche, pouvons témoigner sans ambages de son engagement sans faille au service de la FIBA, de son abnégation au travail et de sa générosité. Sous sa direction, la FIBA a connu beaucoup d’avancées allant de la modernisation des instances de la structure à la structuration de sa gouvernance en passant par la mise en place de plusieurs projet dont les plus saillants sont : le pilotage avec succès du projet de construction du siège ultramoderne de la FIBA en Suisse et engagé le processus «ONE FIBA», qui regroupe tous les bureaux régionaux de la FIBA en un seul groupe. Remplaçable comme tout motel, il l’est certainement mais inégalable dans ce qu’il savait faire impeccable en tant Secrétaire Général depuis 2002. 
A sa famille éplorée et à tout le monde du Basket, nous présentons nos condoléances et prions le Bon Dieu pour qu’il l’accueille dans son paradis. 52 ans, une vie courte mais bien remplis. Un homme de rigueur s’en est allée. 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.