DE «SAMBA ALAAR» A «SUNU BALLON D’OR»: Comment Sadio Mané a inversé la tendance en un an

Il y a exactement un an, Sadio Mané a été nommé le plus grand «Samba Alaar» du football sénégalais. Il en a même craqué le 18 novembre 2018 à Bata. Depuis, il a inversé la tendance et fait l’unanimité auprès des Sénégalais qui voient en lui le potentiel Ballon d’or, d’où le hashtag «Sunu Ballon d’or» et une pétition qui circule sur les réseaux sociaux pour le voir remporter ce prestigieux trophée, le 2 décembre prochain. Les quelques journalistes interrogés ont tenté de percer ce changement radical du public en faveur du Lion.



COUMBA DIA (GRADIN.NET)
«Maintenant, les Sénégalais sont conscients que le Sadio en club est le même Sadio en sélection»

«Il a été critiqué sévèrement par certains Sénégalais qui disaient qu’il ne portait pas l’équipe nationale comme le faisait El Hadji Diouf en son temps et qu’en club, il marquait à chaque match, ce que le peuple ne tolérait pas. Mais, il faut aussi savoir qu’il y a une grande différence entre un club et l’équipe nationale. Les conditions de performance surtout ne sont pas les mêmes. Si on prend l’exemple de nos pelouses comparées à celle de Liverpool, on ne peut pas avoir les mêmes performances. En plus, les coéquipiers aussi ne sont pas les mêmes. On se rappelle même que Sadio Mané avait fondu en larme lors du match contre la Guinée-Équatoriale en 2018, où le Sénégal avait gagné. Malgré  tout, Sadio Mané se disait que certains doutaient de son patriotisme. Maintenant, on peut dire que les Sénégalais sont conscients que le Sadio en club reste le même que le Sadio en sélection. Qu’il se donne à fond et qu’il mérite le Ballon d’or tant convoité. Le ‘’Sunu Ballon d’or’’ signifie simplement qu’il mérite le Ballon d’or, vu que depuis 1995, l’Afrique n’a pas eu ce trophée. Avec ses performances en club et en équipe nationale, il le mérite amplement».


IBRAHIMA BALDE (SUD QUOTIDIEN) 
«Son engagement dégage toute idée ou concept développés par ses détracteurs, notamment ceux qui l’ont traité de ‘’Samba Alaar’’»

«Sadio Mané a quand même beaucoup de talent. Il a connu une ascension sans précédent cette année pour nous le prouver. Il est au centre de l’attention au regard de ses prestations au niveau de son club Liverpool qu’il a porté l’année dernière en remportant la coupe aux grandes oreilles, la Champions League et en étant vice-champion en Premier League en Angleterre, avec à la clé co-meilleur buteur du championnat anglais. Il a été aussi l’un des artisans du brillant parcours du Sénégal à la dernière Can, leader de l’attaque sénégalaise. Il a aussi porté les siens en finale au Caire. C’est quelqu’un qui se donne à fond pour l’équipe nationale, malgré les conditions difficiles, notamment l’état des pelouses. Son engagement dégage toute idée ou concept développé par ses détracteurs, notamment ceux qui l’ont traité de ‘’Samba Alaar’’. Cette année, son nom rime désormais avec le Ballon d’or que nous lui souhaitons amplement».


MAMADOU NDIAYE (TFM)
«Dans le football, les choses ne s’accélèrent pas»

«Dans le football ou le sport en général, les choses ne s’accélèrent pas. Je me souviens, il y a un an, jour pour jour, Sadio avait craqué lors du match aller Guinée Équatoriale-Sénégal en éliminatoires de la Can. Parce que les supporters le surnommaient ‘’Samba Alaar’’, comme quoi il ne se donnait pas à fond, contrairement au club. Mercredi dernier, il a changé la donne, en étant ovationné par le public à sa sortie avec le  slogan ‘’Sunu Ballon d’or’’. Pour vous montrer que dans le football ou le sport en général, il faut toujours continuer à travailler avec beaucoup de sérieux, toujours avoir envie de progresser. C’est ce qu’a fait Sadio Mané, ce qui lui vaut cette nouvelle considération de la part du peuple sénégalais».


LAMINE MANDIANG DIEDHIOU (LE TEMOIN)
«Mané a su se montrer indispensable»

«Ce changement radical de perception de Sadio Mané est dû à deux facteurs. Primo, l’enfant de Bambali a su se faire adopter par le public sénégalais. Il s’est montré attachant avec le public, en le saluant avant et après match, en communiant avec lui et en se donnant au mieux sur le terrain. Il a fait également une bonne Can en marquant des buts, chose qu’on lui reprochait. Il a su se montrer indispensable. L’autre facteur, c’est le fait qu’il fasse partie du gotha des meilleurs joueurs du monde. Le sentiment d’appartenance et de solidarité a pris le dessus. Les Sénégalais ont estimé devoir le soutenir pour réussir à décrocher des distinctions individuelles, avec notamment cette campagne de ‘’Sadio Mané Ballon d’or’’ qui fait foison sur les réseaux sociaux. Il bénéficie désormais de tout le soutien d’un peuple sénégalais, qui rêve de le voir remporter le Ballon d’or mondial et entrer dans la légende».


BABACAR BOYE (MANAGER SPORTIF) 
«La foi qu’il a démontrée en portant le maillot du Sénégal a été déterminante»

«Ce qui a été à l’origine de ce changement, ce sont simplement les prestations de Sadio Mané en équipe nationale, en plus de son investissement dans le social. Ces aspects l’ont encore plus rapproché du peuple sénégalais. Il a montré plus d’une fois qu’il est fier de porter les couleurs du Sénégal. Ce fut déterminant pour faire changer d’avis les Sénégalais qui pensait qu’il était un ‘’Samba Alaar’’. En plus, l’allocution de Samuel Eto’o, lors de son passage à Dakar, qui avait exhorté les Sénégalais à plus de soutien à l’endroit de Sadio Mané, a joué un rôle important dans ce changement. De même que les interventions de Habib Bèye et Diomansy Camara. c’est ce qui a retourné la veste des Sénégalais qui se sont rangés du côté de Sadio Mané».


JULES SOULEYMANE NDIAYE (L’OBSERVATEUR)
«Sadio Mané était un incompris»

«Je pense que Sadio Mané était un incompris. Au début, les gens pensaient qu’il ne se donnait pas à fond sous le maillot de l’équipe. Mais, au courant de l’année 2019, Sadio Mané a gagné le cœur des Sénégalais en club comme en équipe nationale. Il a montré, malgré les conditions dans lesquelles il joue en équipe nationale, qu’il est capable de porter l’équipe. En plus, Sadio a gagné en maturité. Le Sadio Mané traité de ‘’Samba Alaar’’ est différent de celui qu’on voit ces derniers temps à Liverpool comme en sélection, il est toujours présent. Et le monde du football a été convaincu par ses performances. C’est la raison pour laquelle tout le monde ou presque pense qu’il mérite le Ballon d’or 2019, d’où la nouvelle chanson des Sénégalais ‘’Sunu Ballon d’or’’».


MOUSSA SARR (JOURNALISTE BASE EN France) 
«Sadio Mané a dû se battre pour être légitime»

«La relation entre Sadio Mané et les supporters sénégalais a longtemps été compliquée. Brillant avec Liverpool, il avait du mal à rééditer en sélection ses performances en club. Il a trainé ça comme un boulet et éprouvé quelques difficultés à mettre tout le monde d’accord. Sadio Mané a dû se battre, comme le mal-aimé qui mène une croisade, pour être légitime. Son cas, quand il s’agissait d’évoquer ses prestations avec les Lions, divisait. Il a été sérieusement tancé. Moqué par quelques Sénégalais, qui lui avaient même trouvé le surnom de ‘’Samba Alaar’’, critiqué aussi par certains consultants et journalistes, il ne savait plus où donner de la tête. L’acharnement avait parfois atteint des proportions démesurées. Sadio Mané a réussi à retourner la situation en sa faveur. Cette trêve de plaisanteries et de critiques lui a fait du bien. Il a dû travailler dur, conscient qu’il avait de lourdes responsabilités à assumer. Un poids qu’il porte aujourd’hui avec brio sur ses larges épaules, bien aidé par le sélectionneur et ses coéquipiers. Cette relation apaisée a en tout cas permis à Mané de sortir ses griffes d’acier et de rugir».             

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :