Après leur duel du 28 juillet soldé par la victoire du leader de Tay Shinger, Bombardier et Eumeu Sène se sont retrouvés, samedi dernier, au Grand Théâtre, pour un dernier face-à-face organisé par Leewtoo Production. Les deux protagonistes ont montré qu’ils sont de grands sportifs, à travers un geste qui a fait vibrer toute l’assistance. Et Bombardier, au cours des échanges avec la presse, a reconnu ses erreurs. 
  
  
Défaite– «Dieu avait fini de planifier ce qui devait arriver. Je devais perdre et en tant que croyant, je l’accepte. Pourtant, le jour du combat, j’étais animé par une envie folle de battre mon adversaire. Contrairement à ceux que certains disent, j’étais très serein. Mon staff technique m’a conseillé d’être calme et posé pour venir à bout de mon adversaire. Et durant le combat, j’ai tenté de lutter avec calme et sérénité. Dans un combat, s’il y a accrochage, il y aura forcément un contact, mais je n’ai jamais pensé à perdre ce combat. J’ai eu à affaire avec un adversaire coriace, qui n’a pas reculé, tout comme moi. Les gens s’attendaient à un duel éclair, cela n’a pas été le cas, peut être que je n’ai pas respecté les consignes, car parfois le contexte peut te pousser à changer de stratégie». 
  
  
Manquement : «Je félicite Eumeu Sène et je prie que cette victoire soit une ouverture dans sa carrière. C’est un homme très poli et respectueux. On a eu plusieurs trophées à notre actif, le sort a fait que la couronne de roi des arènes devait lui revenir et il l’a mérité. Il a galéré dans l’arène. Comme je l’ai dit, peut-être que je n’ai pas respecté les consignes de mon entourage. Mais c’était un jour sans et voilà. Je n’ai pas eu un excès de confiance, d’ailleurs, les avis divergent sur ce sujet. Ma seule erreur a été l’attaque que j’ai amorcée. C’est ça qui a précipité ma chute. Je le reconnais, attaquer mon adversaire a été une erreur». 
  
Potentiels adversaires : «La lutte est comme une boule qui tourne. C’est mon job, il faut que ça soit clair, je ne fais de fixation sur personne. Les jeunes qui tapent à la porte tout comme ceux qui m’ont battu et que j’ai battus, je suis prêt pour un duel. Que ce soit, le vainqueur ou le vaincu du combat Balla Gaye 2-Modou Lo, ou Ama Baldé ou Tapha Tine, ce sont des adversaires. Je n’ai pas un problème d’adversaire». 
  
Redevenir roi des arènes : «C’est un défi que je me suis lancé. La lutte est un sport imprévisible, rien n’est figé. Deux ans en arrière, Eumeu Sène, après sa défaite contre Modou Lô, personne n’avait cru qu’il allait devenir roi des arènes ensuite. C’est la lutte. Aujourd’hui, je persiste sur mon souhait d’aller à la retraite avec la couronne sur ma tête». 
MMA : -«Je suis un homme de défi. Le Mma est une ouverture pour nous lutteurs, et je ne vais pas délaisser la lutte pour ce sport, mais mon objectif est de faire carrière dans ce sport. Moi, je n’ai plus rien à prouver dans la lutte, il faudra donc tenter d’explorer d’autres horizons et le Mma en est un. Je suis en contact avec un club Mma. J’ai d’ailleurs un combat le 15 décembre et j’invite toute l’arène sénégalaise à venir me soutenir». 

jotaay.net  

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.