BASKET – Tournoi de montée en D1 : Faute de moyens, Fatick Basket Club risque de rater le rendez-vous

Fatick Basket Club (Fbc) pourrait ne pas être au rendez-vous du Tournoi de montée en D1 prévu, en principe, en fin novembre. La raison, selon son Secrétaire général, Alassane Ndiaye, qui l’a fait savoir dimanche dernier lors d’un point de presse, est que présentement le club qui a un budget prévisionnel de quelque 9 millions de francs Cfa pour participer audit tournoi, ne dispose d’aucun sou dans ses caisses. Et même pour faire face à certaines dépenses relatives notamment au transport, à l’hébergement ou à la restauration des joueurs, ce sont les dirigeants du club qui sont obligés de casser leur tirelire, parce que les appuis parcimonieux qu’ils reçoivent de certains responsables politiques de la ville ne suffisent pas.
Devant cette situation qu’ils jugent alarmante, les responsables de Fbc en appellent au soutien du couple présidentiel. Non sans fustiger la «discrimination» dont leur club est victime. «Nous déplorons le fait que lorsque le couple présidentiel apporte un soutien aux autres clubs, nous ne sommes pas pris en compte alors que nous avons un club de D2 au même titre que Ejf et Diamono (clubs de football). L’année dernière, le couple présidentiel a donné à chacun de ces deux clubs de football une enveloppe de dix millions de francs, mais Fbc n’a rien reçu et nous trouvons que cela est injuste», s’est offusqué M. Ndiaye. Lequel se désole d’ailleurs du fait que certains de leurs adversaires croient qu’ils sont gâtés parce qu’ils sont de la ville du président de la République et du ministre des Sports. Et pour prouver le contraire, il raconte une anecdote avec beaucoup d’amertume : «L’année dernière, nous ne sommes pas sortis de notre poule parce que nous sommes partis la veille et nos joueurs étaient très fatigués. Et imaginez qu’après le match que nous avons joué contre l’Iseg, le président de ce club est venu nous féliciter et nous remettre une somme de 80 mille francs. Ce qui veut dire que dans sa tête, nous avons besoin de moyens. Je l’en ai remercié, mais je considère que c’est une insulte, parce que nous sommes dans une ville où tout le monde pense que c’est rose. Ce qui est loin d’être le cas», s’est-il étranglé de rage.
Au-delà des moyens financiers, les responsables de Fbc souhaiteraient que le terrain qui se trouve dans l’enceinte du stade Massène Sène soit doté en projecteurs pour leur permettre de pouvoir jouer la nuit. L’obtention d’un bus et la prise en charge de ses coachs qui travaillent dans le bénévolat, font aussi partie des nombreuses doléances de Fbc qui, selon ses dirigeants, a depuis 2009 porté haut le flambeau du basket fatickois

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :