BABA TANDIAN, ANCIEN PRESDIENT FSBB « Me Babacar Ndiaye est une catastrophe pour le basket »

Suite à la décision des dirigeants de son ancien club, 16 Basket, de soutenir la candidature de Me Babacar Ndiaye, Baba Tandian se dit déçu de leur attitude et n’exclut pas de porter l’affaire devant les tribunaux. Enfin, l’ancien président de la FSBB fustige le comportement de Me Babacar Ndiaye qui privilégierait ses intérêts aux détriment de ceux du basket.

16 Basket, club où vous étiez vice-président à décider de soutenir Me Babacar Ndiaye. Comment vous avez accueilli cette information ?

J’ai appris cela dans la presse. C’est un acte vilain et je peux dire que c’est le cas de corruption qui arrive au sommet du basket. Quand le président va à Guédiawaye pour convaincre les gens de voter pour lui, je dis que ça sent la m… à tous les niveaux. Youssou Tall est un garçon pour qui j’avais beaucoup d’estime. On a battu campagne ensemble en 2015 et on a fait le tour du Sénégal. C’est Youssou Tall qui ma proposé d’être le mandataire de 16 Basket quand ils ont mis en place leur fameux texte disant qu’« il faut être mandaté par un club ou en faire partie pour aspirer à être président de la FSBB ». Je lui disais que c’était peine perdue car tout été préparé pour propulser le roi Baoulé (Me Babacar Ndiaye). De 2015 à 2019, j’ai payé les droits d’affiliation de 16 Basket ou j’étais vice-président. Personne ne peut m’empêcher d’être candidat, si j’en ai envie. Dans la mesure ou je suis vice président de 16 Basket lors de la dernière saison et je figurais sur la liste déposée. Je n’ai pas voulu être président du club car j’ai toujours refusé que pour être candidat il faut passer par là. Me Ndiaye pense qu’il va être directement réélu. J’attends de voir mes amis, dont les membres de la plateforme de renouveau pour descendre sur le terrain. Il y a beaucoup de chef d’entreprise qui sont prêt à m’accompagner. Si le mouvement associatif décide de faire de moi un candidat, je lui forcerais la porte.

Mais aux yeux de la fédération sénégalaise de basket, vous n’êtes plus membre de 16 Basket …

Cette forfaiture de Youssou Tall …. Je le traduirais devant les tribunaux. Il n’a jamais tenu d’assemblée générale et je n’ai jamais été informé de mon remplacement dans le bureau de 16 Basket. Je le dis et je répète : Me Ndiaye est une catastrophe pour le basket. Cela ne m’intéresse pas de revenir aux commandes, mais je suis acteur et je donnerais toujours mon avis. Je lance un appel au ministre des sports à ne pas se mêler à cette histoire. Me Babacar Ndiaye ne sait pas honorer les anciens présidents. On me met à l’écart lors des grands événements. Je ne reçois aucun honneur du a mon statut. Il y a le minimum de respect qu’on doit avoir pour les anciens présidents. Sa candidature ne sera pas facile, car je vais m’y opposer. Je ne suis pas candidat pour le moment, mais si le mouvement associatif le veut je pourrais m’engager. Toutefois, il ne faut pas que les gens comptent sur moi pour aller corrompre un président de club. Me Ndiaye sera obligé de débattre avec les acteurs, dont Ibrahima Diagne, Mamadou Keita, Mamadou Diop, entre autres. Le basket ne lui appartient pas et il est tenu d’écouter les gens.

« Me Ndiaye doit comprendre que ça ne sera pas facile, quand je déciderai de sortir avec mes amis. La bataille sera rude et on utilisera tous les moyens légaux »

Que pensez vous des reformes proposées par la fédération de basket visant à augmenter les membres du comité directeur ?

Je pense que nous avons affaire à une fédération de voyou. Ils veulent changer les textes pour se maintenir, changer les textes au profit de gens qui ont été vomis par leurs clubs. Les personnes qui l’entourent ne sont pas dans des clubs ou elles ont été simplement virées. Mais comme c’est sa cour et son bras armé, il propose de reformer les textes pour leur donner des postes de vice-présidents. Les gens doivent comprendre que Me Babacar Ndiaye est entrain de rouler tout le monde dans la farine. Il proposera des postes de vice-présidents ou autres à tous les responsables de clubs. Il y a prés de 100 clubs au Sénégal et on ne peut pas avoir 100 présidents ou autant de vice-présidents. Sont but est d’avoir juste leurs suffrages et certains recevront des ballons ou chrono-scores offerts par la FIBA. Mais, il utilise ce matériel dans sa campagne alors que cela appartient aux clubs. En prenant les rênes du basket, il avait dit qu’il n’y mettrait pas son argent. Il a eu la chance de tomber sur un ministre des sports qui investit. Ce que je n’avais pas à l’époque. Si l’Etat ne mettait pas un franc dans le basket, il allait rendre le tablier depuis forts longtemps. Aujourd’hui, il en fait une affaire personnelle. Il s’en fout du basket car il n’y a aucune politique de développement à la base. Tout ce qui l’intéresse avec son Directeur Technique National (Magatte Diop) ce sont les championnat d’Afrique et du Monde. C’est parce qu’il y a les primes les voyages et les hôtels cinq étoiles. On s’amuse avec l’argent public. Pendant ce temps, il y a une absence totale de politique de base.

Donc, selon vous, ces reformes n’ont pas leur sens, même pour l’élection du Secrétaire Général….

Je suis d’accord pour l’élection du secrétaire général. Mais je ne trouve pas la nécessité d’augmenter les membres du Bureau ou du Comité Directeur. Et surtout, si ce sont des membres du CD qui n’apportent rien au basket. Je ne suis pas d’accord que pour être président de la FSBB, il faut être président de club. Je pense que cette disposition est obsolète. En 2015, j’étais le président sortant, sans oublier mon statut d’ancien basketteur et international, mais aussi de bailleur du basket pendant plus de deux décennie. Tous les gens qui gravitent autour de lui ne peuvent rien apporter à la discipline. Ils sont dans les magouillages et des choses pas catholiques. On sait tout ce qui se passe dans cette fédération. Le moment venu, on mettra toutes les dérives sur la place publique. Me Ndiaye doit comprendre que ça ne sera pas facile, quand je déciderais de sortir avec mes amis. La bataille sera rude et on utilisera tous les moyens légaux. La fédération doit être un lieu d’éducation et non de déperdition. J’ai assisté à une scène et des supporters se sont levés pour insulter les officiels et le président y compris. C’est un manque criard d’éducation et cela doit être banni. On doit revoir le fonctionnement de cette fédération.

Pourtant, votre magistère a été marqué par des remous et des querelles internes…

Ce qui se passe actuellement n’a jamais exister sous mon magistère. On se crêpaient le chignon, mais la fédération n’a jamais été un lieu de déperdition. Personne n’osait faire ce genre de bêtises : insulter publiquement les gens et les traiter de tous les noms d’oiseau. Le basket ne s’arrête pas à Dakar et certaines personnes sont nuisible au basket. Je le redis encore une fois : c’est Mamadou Ndiaye « Mama » qui gère tout. En plus, il est beaucoup plus utile que certains. Il faut du charisme, de la rigueur et beaucoup de poigne pour diriger et malheureusement, Me Babacar Ndiaye ne l’a pas. Aujourd’hui, l’arbre qui cache la forêt ce sont les championnat d’Afrique. Des titres le Sénégal en a toujours eus. Quand je l’entends dire qu’il a gagner l’Afro basket 2015, je rigole. Car il y a eu 30% de l’équipe de Tandian, 65% du travail du CNBS et les 5% de chance lui reviennent. Et nous avons perdu ces 5% au Mali en 2011. On a été pollué par une histoire d’argent qui n’étaient pas destiné au primes. Les gens se sont focalisés sur ça en oubliant la compétitions. Le mal était déjà fait et je peux dire que je suis clean coté argent. En 2013, nous avons eu la malchance d’avoir perdu Diodio Diouf. Je pense que Pape Moussa Touré ne connaissait pas bien les filles. De ce fait, j’ai un peu regretter Moustapha Gaye qui connaissait bien les filles. Il avait toujours une solution de rechange en cas de blessure ou autre.

RECORD.SPORTSENEGAL.NET

 

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :