Après Baye Mandione et Garga Mbossé : Boy Niang prêt à neutraliser Gouye gui

Tombeur de Garga Mbosse, la saison dernière, Boy Niang 2 compte neutraliser l’obstacle Gouye gui, ce dimanche, en vue de poursuivre, de plus belle, son envol vers le sommet. Une nouvelle victoire lui ouvrirait, grandes ouvertes, les portes des « Vip ».

Sur un nuage depuis son fulgurant retour aux dépens de Baye Mandione en 2014, Boye Niang 2 ira à l’assaut de Gouye gui ce 5 mars au stade Demba Diop. Le fils de l’ancienne gloire De Gaulle, qui évolue dans la cour des grands depuis son retentissant succès sur « le fou de Thiaroye Gueum sa bop », tentera de signer une troisième victoire d’affilée afin de conforter sa place parmi les ténors. La saison passée, Boy Niang 2 avait, en effet, frappé un autre grand coup, en s’imposant devant Garga Mbosse, pourtant difficile à manœuvrer. Face au bouillant Gouye gui, le jeune champion de Pikine aura encore à cœur de sortir le grand jeu pour se tirer d’affaire et poursuivre tranquillement sa marche vers le sommet. Athlète bourré de talents techniques, Boy Niang 2 a également renforcé sa puissance de frappe, ces dernières années, afin de pouvoir se jauger, avec succès aux « gros bras ». Stratégie payante face au poids lourd Baye Mandione qui n’avait vu que du feu lors de leur confrontation, mais surtout contre le teigneux Garga Mbosse à qui il avait imposé sa force physique et musculaire.

Toutefois, face au poulain de Mor Fadam, une montagne de muscles qui ne pèse pas moins de 130 kg, il devra miser davantage sur son registre technique fouillé combiné à ses provocations pour faire la différence. Pour cause, une bataille purement physique pourrait être en sa défaveur. En effet, le coéquipier de Sa Cadior 2, surnommé le roi du Simpi, en raison de sa capacité à user l’adversaire avant de le soulever et le clouer au sol, est redoutable sur le registre physique. En attestent ses combats d’usure contre Ama Baldé et Ness qui, après avoir résisté longuement, avaient fini par craquer. Boy Niang 2 n’aura, par conséquent, pas la tâche facile, d’autant plus que le bouillant lutteur de Guédiawaye voudra renouer avec le succès, au risque de perdre davantage du terrain ; ce qui pourrait porter un coup dur à ses ambitions. Ces deux dernières années, l’enfant de Thienaba a disputé quatre combats qui se sont soldés par une seule victoire contre trois défaites dont la dernière concédée la saison passée devant Ama Balde. C’est dire qu’il ne ménagera aucun effort pour se relancer dans la course.

Après Baye Mandione et Garga Mbosse, une troisième victoire d’affilée de Boy Niang, ce dimanche, lui ouvrirait grandes les portes des « Vip » qu’il compte défoncer sans tarder. Il n’y a pas longtemps, il réclamait, à cor et à cri, Balla Gaye 2, en vain. Sa confrontation contre Gouye gui sera un test grandeur nature dans sa capacité ou non à faire face à l’ancien roi des arènes. Comme Gouye gui, le fils de De Gaulle est entré tambour battant dans l’arène en alignant les prouesses les unes plus belles que les autres, se forgeant rapidement une réputation de technicien hors-pair. Sa victoire spectaculaire sur Sa Cadior 2, encore fraîche dans les mémoires, reste, à ce jour, son plus grand chef-d’œuvre. Ce jour-là, le protégé de Mor Fadam, fort de son gabarit, a été tout simplement mystifié par le rusé champion de Pikine. Un affront que l’ami Gouye gui veut laver ce dimanche face à un Boy Niang 2 déterminé à réussir une nouvelle incursion à l’école de lutte Mor Fadam.

 

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :