Saint-Pétersbourg : La France est en finale de coupe du monde pour la troisième fois de son histoire. Et Didier Deschamps, joueur en 1998, avait remporté le trophée à domicile et espère gagner le trophée mondial en tant que coach.

20 ans après avoir remporté leur première Coupe du monde, les Français reviennent en finale de la même épreuve pour essayer de la gagner et faire oublier la déconvenue de 2006 face à l’Italie en Allemagne. L’objectif de la finale atteint, il s’agit maintenant d’accrocher une seconde étoile au palmarès des Bleus. Déjà les français se voient favoris devant soit l’Angleterre, soit la Croatie qui vont en découdre, ce soir à Moscou, pour connaître le second qualifié de la finale de dimanche prochain. Dans la demi-finale d’hier, comme dans celle de 1998, ce sont des défenseurs qui ont offert la victoire à la France.

Lillian Thuram il y a 20 ans sur un doublé dont lui-même ne revient toujours pas et hier Samuel Umtiti.

Symbole de la solidité, au fil des années, des défenseurs de cette formation qui recèle pourtant des attaquants de grands talents en son sein.

Les Bleus peuvent donc tranquillement regarder la seconde demi-finale, aujourd’hui au stade Luzhniki de Moscou, et attendre de savoir qui de l’Angleterre ou de la Croatie leur sera opposée dimanche prochain pour le sacre. En tout cas, après leur démonstration de maîtrise collective, de rigueur et d’efficacité hier face à leurs voisins du Nord, ils n’ont rien à craindre de l’équipe qui sortira du choc indécis d’aujourd’hui. Même si l’on sait que rien n’est jamais joué d’avance en football.

Surtout en finale, d’une Coupe du monde qui plus est…

 

Lesoleil

Categories: Spécial Russie 2018, une

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.