Un joueur noir, Siya Kolisi, a pour la première fois été nommé lundi capitaine de l’équipe sud-africaine de rugby pour des tests-matches, une révolution dans un sport toujours dominé par la minorité blanche un quart de siècle après la fin de l’apartheid. “C’est un grand honneur d’être nommé capitaine des Springboks”, a souligné le sélectionneur blanc Rassie Erasmus en annonçant la nomination de Kolisi, qui compte 28 sélections sous le maillot des Springboks depuis 2013.

Né dans un township de Port Elizabeth (sud-est), le troisième ligne de 26 ans est actuellement capitaine de l’équipe des Stormers (Afrique du Sud) en Super Rugby.

La décision historique de lui confier le brassard de capitaine a été saluée par le gouvernement du Congrès national africain (Anc), qui a combattu pendant des décennies le régime raciste blanc tombé officiellement en 1994. “Félicitations à Siya Kolisi pour avoir été nommé capitaine des Springboks pour les (trois) tests-matches face à l’Angleterre”, a réagi le gouvernement.

En 2006, un autre joueur noir, Chiliboy Ralepelle, avait été nommé capitaine du XV sud-africain mais uniquement pour une rencontre sans enjeu face à une sélection mondiale qui n’avait pas le rang d’un test-match officiel.

Rassie Erasmus a par ailleurs indiqué lundi que le capitanat serait attribué à Pieter-Steph du Toit, un Blanc, pour le test-match samedi des Springboks contre le Pays de Galles.

AFP

Categories: Rugby, Une Rugby

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan