L’acte 2 en vue du combat Balla Gaye 2-Modou Lo prévue en janvier prochain a été posé, hier, dans les locaux de la Tfm, avec la signature d’une convention avec le promoteur Gaston Mbengue. Occasion saisie par les deux grands rivaux de l’arène pour se lancer des piques. 
  
Balla Gaye 2 : «je veux le corriger avant de le battre. Je ne badine pas. Je fais toujours ce que je dis» 
«Je n’ai jamais perdu ma force, il se trouve que qu’un athlète est parfois confronté à des hauts et des bas. Je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau. Je cravache très dur pour battre mon adversaire», a déclaré le Lion de Guédiawaye qui souligne avoir pris très au sérieux ce combat. «L’envie, le respect et surtout le travail, j’y suis. Je veux poursuivre ma carrière avec la manière. Mes ambitions sont claires et vous en saurez quelque chose. Ce duel fait partie de ceux qui doivent me permettre d’atteindre cet objectif», ajoute Balla Gaye 2. Explosif à souhait, Balla Gaye 2 a l’habitude de plier ces combats en moins d’une minute sauf contre Gris Bordeaux ; et le fils de Double Less ne compte pas changer de stratégie. Mieux, l’ancien roi des arènes veut corriger le Roc des Parcelles Assainies. «Je veux le corriger avant de le battre (damako bëggë dumë balaa makoy daan). Je ne badine pas. Je fais toujours ce que je dis et mon souhait est de me bagarrer contre lui», explique Balla Gaye. 
  
Modou Lô : «je veux un duel épique (combat bu saf) 
 Pour sa part, Modou Lô indique qu’il va prendre sa revanche en janvier prochain. «Je veux ce duel plus que lui, c’est une certitude. Il m’avait battu en 2010 et maintenant, je dois prendre ma revanche. Je travaille comme un fou dans l’unique but de gagner. Balla Gaye  2 est un champion. On ne peut parler de la lutte sans le citer. Il a fait ses preuves, tout comme moi. Nos chemins se sont encore croisés et je suis prêt à tout pour la victoire», indique le Roc des Parcelles Assainies. Battu en 2010 par Balla Gaye 2, le Roc des Parcelles Assainies indique avoir beaucoup muri. «J’ai grandi pour avoir acquis beaucoup d’expérience. J’étais jeune face à Balla Gaye et cette défaite m’a permis d’être ce champion que je suis aujourdui. J’étais un lutteur fougueux, maintenant, je suis plus mûr», indique Modou Lô, qui pense que son prochain adversaire parle de bagarre, juste pour amuser la galerie, mais, il n’a pas les moyens de le faire. «Je veux un combat épique (mu saf rek), c’est tout», conclut-il. 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.