Le représentant du Sénégal en Russie à rendu visite à la presse nationale venue couvrir la rencontre Sénégal-Pologne de mardi dernier à Moscou. Une occasion pour Abdou Salam Diallo de revenir largement sur l’audience de 45 minutes que le Président Poutine a accordée au Président Macky Sall et sa délégation. Le diplomate a aussi évoqué la situation des Sénégalais de Russie, avec deux à trois cas de compatriotes qui sont dans les liens de la détention. D’ailleurs, il souligne qu’une proposition d’accord de transfèrement de détenus entre les deux pays a été faite par ses services. 
  
  
  
«Cette visite a été une occasion de faire le tour d’horizon des relations entre le Sénégal et la Russie. Le Président Macky Sall a la volonté de porter cette coopération à un très haut niveau. Parce que nous sommes conscients que la Russie peut beaucoup nous apporter, comme nous sommes conscients aussi que la Russie peut avoir besoin de nous. Le Président Macky Sall a beaucoup insisté sur l’importance pour la Russie d’être présente au Sénégal. C’est vrai que la présence culturelle est réelle. Le russe est une langue pratiquée au Sénégal, au lycée. Le Président Macky Sall a rappelé au Président Poutine qu’il a lui-même fait russe au lycée. Et que même la Russie a formé des centaines de cadres, mais c’était essentiellement des littéraires. Cette fois-ci, il était beaucoup important pour la Russie d’assurer un peu mieux la formation des scientifiques. Le Président Macky Sall a insisté sur cela. Et depuis que je suis là, en 2016, nous avons eu une centaine de jeunes Sénégalais qui viennent faire hydrocarbure, ingénierie… Nous avons réorienté la formation de nos cadres vers des domaines scientifiques. 80% à 90% des bourses, c’est maintenant dans les domaines scientifiques, pour que les Sénégalais se forment dans les domaines des mines et hydrocarbures par exemple». 
  
  
Les investisseurs russes invités à venir au Sénégal 
  
«Mais le Président Macky Sall a beaucoup insisté aussi pour que les hommes d’affaires russes soient présents au Sénégal. Pour reprendre ses mots, ‘’le Sénégal a des amis traditionnels, mais le Sénégal est un pays libre qui veut élargir… ‘’. Les investisseurs russes sont invités à venir au Sénégal. Le Président Macky Sall a parlé du tourisme, des mines des hydrocarbures…Et le Président Poutine a répondu qu’il y a Gazprombank et Eximbank Russie qui peuvent financer des projets au Sénégal. Le Président Macky Sall a réitéré la demande du Sénégal de voir Aeroflot revenir au Sénégal, pour des vols directs Moscou-Sénégal, parce que nous avons un hub avec Diass. Même si l’axe Dakar-Moscou peut ne pas être rentable au début, il est clair qu’en polarisant toute la région. Cette ligne là va être rentable». 
  
  
Vers des négociations d’un accord dans le domaine de la pêche 
  
«Pour la pêche, les deux Présidents ont convenu que les délégations des deux pays devraient se réunir le plus tôt possible pour qu’on ait un accord équilibré, gagnant-gagnant. Que nos amis russes puissent venir pêcher, selon des quotas et que nous puissions en bénéficier en termes de royalties et de formation de nos acteurs de pêche. Nous avons discuté pendant 45 minutes de beaucoup de questions. C’est véritablement une chance de pouvoir rencontrer le Président Poutine pendant 45 minutes et de discuter des questions de fond. La coopération était déjà bonne, mais les deux chefs d’Etat ont la volonté de la porter à un niveau plus élevé». 
  
  
Deux à trois cas de Sénégalais condamnés en Russe 
  
«Si vous contrevenez à la loi, vous allez en prison. On a deux ou trois cas. Il y a eu le Ramadan et après le Ramadan, il y a la Coupe du monde, mais il est prévu d’aller voir sur place comment gérer ces cas de figure, notamment celui d’un jeune Sénégalais. Il a été condamné. Il est à 300km de Moscou. Nous comptons lui rendre visite dans les jours à venir». 
  
  
Une proposition d’accord de transfèrement de prisonniers des deux pays dans le circuit 
  
«Nous, Ambassade, nous avons relancé la partie russe pour qu’on signe un accord de transfèrement des prisonniers des deux parties. C’est à dire que s’il y a des Russes condamnés au Sénégal, qu’ils puissent purger leur peine en Russie. Et s’il y a des Sénégalais condamnés en Russie, qu’ils puissent purger leur peine au Sénégal. Il y a deux mois, j’ai écrit au ministère des Affaires étrangères pour relancer ce dossier-là. Dans les relations bilatérales, vous faites votre proposition et vous attendez que l’autre partie réagisse. Nous avons écrit au ministère des Affaires étrangères à Dakar, pour que l’ambassade russe à Dakar puisse appuyer cette demande». 
 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.