ABDOU BAKHOUM, MANAGER DU FILS DE FALAYE BALDE : «Ama Baldé et Modou Lô peuvent ne jamais se croiser»

No widget added yet.

lors que le combat entre Ama Baldé et Modou Lô est plébiscité par certains férus de la lutte, Abdou Bakhoum a un autre avis sur le sujet. Pour le manager du fils de Falaye, qui ne veut plus parler de ce duel, ce combat peut ne jamais avoir lieu. 

Abdou Bakhoum n’a pas sa langue dans sa poche. Le manager d’Ama Baldé, réputé très incendiaire quand il s’agit d’évoquer le nouveau roi des arènes, affirme qu’un combat de son poulain contre Modou Lô peut ne jamais avoir lieu. «C’est un sujet que je ne veux plus aborder. Il faut me comprendre. Il (Modou Lô) a dit ce qu’il avait à dire et voilà. Si dans l’avenir leurs chemins se croisent, ils vont lutter, comme ils peuvent aussi ne jamais se croiser», a laissé entendre Abdou Bakhoum au bout du fil. 

«Mod’Lo roi des arènes ? je suis en phase avec le Cng» 

Même s’il n’a pas voulu trop s’avancer sur Kharagne Lô, Abdou Bakhoum affirme être en phase avec le Cng, qui dit ne reconnaître que Manga 2 comme l’unique roi des arènes. «Je suis d’accord avec le Cng et je m’en arrête là», glisse-t-il. Quant à Lac de Guiers qu’Ama Baldé a toujours voulu affronter, alors que Jules Baldé n’a jamais voulu de ce duel, Abdou Bakhoum souligne que son poulain est revenu à de meilleurs sentiments. «On s’est finalement plié à la décision de son grand-frère, Jules Baldé. La lutte a ses réalités et je ne veux pas le forcer à faire des choses qui ne cadrent pas avec le souhait de sa famille. On a tourné la page. Il ne luttera pas avec lui», assure-t-il. En outre, le bras droit du vainqueur du tournoi de TNT est revenu sur la saison blanche d’Ama Baldé. «Cela fait partie de la vie d’un lutteur. Des grands champions comme Yekini, Tyson, Bombardier ou Balla Gaye ont connu cette situation. Donc on le prend avec philosophie», dit-il. 

«Ama Baldé s’est plié à la décision de Jules Baldé, il ne luttera pas contre Lac 2» 

Toutefois, Abdou Bakhoum reconnaît qu’Ama Baldé a besoin de compétir, car il est jeune. Pourtant, ce ne sont pas les offres qui manquaient lors de la défunte saison. Gris Bordeaux, Tapha Tine avaient été proposés à son lutteur, mais en vain. «Gris voulait affronter mon poulain, peut-être c’est son staff ou le président de son écurie qui avait mis son veto. Pour Tapha Tine, c’était un problème de cachet. Dans les discussions, il a cru comprendre qu’Ama Baldé avait plus de cachet que lui. Car il avait reçu une offre de plus de 50 millions francs Cfa. Il a donc réclamé une fortune», lance Bakhoum. 

«Bombardier est un adversaire potentiel d’Ama. Il peut lui accorder une chance, comme il l’a fait avec celui qu’on surnomme le nouveau roi des arènes» 

Au rayon des adversaires potentiels de son poulain, Abdou Bakhoum cite sans hésiter Bombardier. «Il est dans la ligne de mire d’Ama Baldé. Bombardier peut lui accorder une chance, comme il l’a fait avec celui qu’on surnomme le nouveau roi des arènes. Pourquoi pas Ama Baldé ?», argue-t-il. Aux rumeurs d’une brouille entre Ama Baldé, Boy Niang et Eumeu Sène, le manager de l’écurie Falaye Baldé indexe les fans clubs et certains proches de lutteurs qui ne sont bien qu’à semer la zizanie. Mais il promet de prendre son bâton de pèlerin pour arrondir les angles, car les trois lutteurs sont des frères et cela ne changera jamais. 

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :