29ème édition de la traversée Dakar – Gorée : Doublés pour Adama Thiaw Ndir et Jeanne Boutbien

dakar-goree

La 29ème édition de la traversée Dakar Gorée a vu les triomphes d’Adama Thiaw Ndir chez les hommes et de Jeanne Boutbien chez les dames. Parrainée par le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, elle a démarré au Voile d’or et a été l’occasion de rendre hommage à Dieynaba Bah, ancienne nageuse décédée le 26 mars 2016.

Ce sont 619 nageurs, issus de plus d’une dizaine de pays, qui ont pris part à la 29ème édition de la traversée Dakar – Gorée ou Dak’Go. Avec un temps d’une heure 8 minutes et 53 secondes, Adama Thiaw Ndir, pensionnaire de l’Asfa, a remporté l’épreuve pour la deuxième fois après 2013. Mamadou Ndoye Diop de Yoff, qui l’avait privé du titre l’année dernière, s’est classé deuxième avec un temps d’1h 13mn 20 secondes. Arrivé sous les applaudissements des nombreux supporters de l’Asfa, Adama Thiaw Ndir a expliqué cette victoire par la préparation qu’il a pu effectuer cette année, contrairement à l’année dernière : « En 2015, j’ai participé aux Jeux africains du 6 au 11 septembre. Je suis resté 15 jours sans nager. Je n’ai pas préparé la traversée (elle a eu lieu le 27 septembre 2015 NDR) comme il se devait.

Cette année, je me suis bien préparé ». Chez les dames, Jeanne Boutbien a également réussi un doublé, mais consécutif. Vainqueur de la traversée l’année dernière, la pensionnaire de l’Athetic Club de Dakar a réalisé un temps d’une heure 22 minutes et 32 secondes, devançant Yaye Diadou Diagne de l’Olympique de N’gor, auteur d’un temps d’une heure vingt-trois minutes et trente-deux secondes.

dakar-goree-2

Ces deux doublés sont pour le président de la Fédération sénégalaise de natation et de sauvetage, le r Mouhamed Diop, une tradition de la Traversée : « Nous avons l’habitude de voir des gens gagner à deux, trois reprises. Il y a eu Samba Ndoye, Malick Fall et d’autres. C’est très bien pour ces jeunes ». Mais, pour lui, ce sont ceux qui nagent dans la course B pour se faire plaisir qui font la beauté de la traversée. L’attraction de la traversée de cette édition a été la participation de nageurs venus du Brésil. Ce qui, de l’avis du Dr Mouhamed Diop, démontre l’attractivité de l’événement : « La traversée a des échos grandioses.

Cette année, sept Brésiliens sont venus pour y participer. Les gens venaient de la France et de la Belgique. Cela montre que ce n’est pas seulement un événement sportif. Nous participons à la visibilité du pays ». Parrain de cette vingt-neuvième édition du Dakar-Gorée, Abdoulaye Makhtar Diop a appelé les jeunes à allier sports et études : « Je demande aux jeunes de ne pas consacrer, à l’âge de la formation, tout leur temps au sport. Il faut faire les deux, les études d’abord et ensuite le sport.

C’est comme cela que nous faisions ». Rappelant qu’il a lancé la deuxième édition de la traversée Dakar-Gorée en 1988, il a exprimé sa fierté à voir que la manifestation s’est maintenue et a grandi. Profitant de l’occasion, il a lancé un appel aux hôtels disposant d’une piscine à recruter des nageurs et à organiser des compétitions inter-hôtels, afin de promouvoir davantage la discipline. Comme chaque année, un hommage a été rendu à une personne disparue dont la carrière en natation a été marquante.

Pour cette édition, c’est Dieynaba Bah, décédée en mars dernier, qui a été à l’honneur. Née le 26 mars 1966, elle a été sélectionnée à la « Semaine Nationale de la Jeunesse » à l’âge de 11 ans. En 1980, elle participait à la « Quinzaine nationale de la Jeunesse » et décrochait pas moins de 6 médailles d’or. D’après le site du Comité national olympique et sportif sénégalais, Dieynaba Bah est, avec plus de 10 médailles en 2 participations, la plus titrée des nageuses à l’heure actuell

SPORTSENEGAL.INFO

You May Also Like

About the Author: sport

Pin It
[ + ]
%d blogueurs aiment cette page :