Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Lors du tirage au sort du Mondial 2018, réalisé à Moscou vendredi 1er décembre 2017, le Nigeria a atterri dans le groupe D – considéré par beaucoup d’observateurs comme l’un des plus relevés – avec la Croatie, l’Islande… et l’Argentine bien sûr.  La mission s’annonce difficile pour les hommes de Gernot Rohr mais la surprise reste possible. La grande majorité du groupe a l’expérience d’un Mondial et plusieurs de leurs meneurs du très haut niveau, grâce à leur expérience en club en Angleterre, en Turquie et en Allemagne.

« Ce tirage est un tirage difficile, avec trois bonnes équipes. Notre premier adversaire sera la Croatie. Le match aura lieu à Kaliningrad, un endroit excentré avec un peu de décalage horaire et une ville anciennement allemande que je connais déjà un peu. La Croatie est capable de grandes choses avec une équipe composée de stars jouant dans les plus grands clubs. Ils sont capables de battre les plus grands, mais aussi de se laisser surprendre par des équipes moins prestigieuses. Ce sera à nous de les faire douter. Leurs qualités techniques sont immenses mais nous avons aussi un jeu de qualité. Il s’agit du match le plus important, et on souhaite bien le préparer, face à des adversaires ressemblant à la Croatie. Nous allons donc jouer la Pologne chez elle, le 23 mars. Nous recherchons un deuxième adversaire en Europe pour une autre date FIFA du printemps, » a confié Gernot Rohr, le sélectionneur du Nigeria, au micro de nos confrères de football365.

Lors du Mondial 2018 en Russie, le Nigeria va voir se dresser sur sa route l’Argentine dans le groupe D. C’est la 5e fois en 6 participations au Mondial que les Super Eagles tombent dans la même poule que les Argentins. Retour sur les précédents affrontements entre ces deux nations, marqués par Maradona, Enyeama, Messi, Musa…

« On ne va pas commettre l’erreur de croire qu’on les connaît déjà. Nous les avons battus en amical à Krasnodar le mois dernier, mais l’Argentine jouait sans Lionel Messi. Et l’Argentine sans Messi, ce n’est pas la même équipe. On leur a mis quatre buts, il n’aurait peut-être pas changé grand-chose défensivement, mais offensivement, il peut tout changer. L’Argentine est tout de même vice-championne du monde, et n’était pas passée loin du sacre en 2014. Cette équipe est peut-être en fin de cycle, mais cela peut la rendre d’autant plus redoutable, avec des joueurs avides de prouver qu’ils peuvent gagner. J’ai rencontré Jorge Burruchaga au tirage. Il m’a dit « on vient pour gagner la Coupe du Monde. » Ils ont choisi un magnifique camp de base et vont mettre le paquet pour y parvenir. »

Impressionnants lors des qualifications en éliminant l’Algérie et le Cameroun, champion d’Afrique 2017, les hommes de Gernot Rohr disposent d’atouts techniques et athlétiques pour rivaliser lors de ce Mondial 2018. Et la question, le Nigeria a-t-il les moyens de devenir la première équipe africaine demi-finaliste d’une Coupe du Monde ?  Voici la reponse du sélectionneur des Super Eagles.

« C’est un rêve, c’est un souhait. Penser qu’on pourra le faire serait prétentieux. On va d’abord essayer de passer les poules. Ensuite, c’est une autre paire de manches, on avisera de match en match en fonction des adversaires. Le Nigeria a aujourd’hui l’équipe la plus jeune de la Coupe du Monde avec 24,9 ans de moyenne d’âge. Le chiffre sera peut-être encore plus bas en Russie, puisque nous avons repéré un jeune gardien de but de 19 ans à La Corogne. Nous venons aussi pour apprendre : la vie du football nigérian ne s’arrête pas après la Coupe du Monde. Je pense sincèrement que nous avons des joueurs qui partagent mon ambition d’aller très loin et qui en ont les moyens techniques. »

Le Nigeria, invaincu en phase de qualification du Mondial 2018, qui a vécu un huitième de finale au Brésil face à la France lors du dernier Mondial, devra sortir le grand jeu

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan