Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La France s’est une nouvelle fois inclinée à domicile face à la Nouvelle-Zélande (18-38) samedi 11 novembre au Stade de France. Les All Blacks ont passé quatre essais et signé le 2000e de leur histoire. La France attend une victoire à la maison face à la Nouvelle-Zélande depuis l’année 2000.

Voilà 17 ans que les Bleus n’ont pas battu les triples champions du monde néo-zélandais à la maison, à Marseille (42-33). Et ils vont devoir attendre encore un peu. Après seize minutes de jeu, les All Blacks avaient déjà lancé le rouleau compresseur (10-0). Alors que la pluie s’est abattue sur le Stade de France tout au long de la journée et de la rencontre, les hommes de Guy Novès ont aussi pris rapidement l’eau en première période face à des Néo-Zélandais toujours aussi efficaces dans leur rugby. Une vraie leçon de ballon ovale comme souvent.

Les All Blacks dans l’histoire avec leur 2000e essai

Un essai de Coles à la 9e minute prouve que les quarante-cinq victoires néo-zélandaises pour un nul et douze matches perdus face aux Tricolores sont loin d’être anecdotiques. Un deuxième essai des All Blacks signé Naholo (23e) et transformé par Beauden Barrett ne fait que le confirmer. Et ce n’est pas l’essai français de Teddy Thomas qui redonnera du baume au cœur aux Bleus, malgré une énorme percussion de Bastaraud.

La Nouvelle-Zélande ne tarde pas à répliquer et, avec un troisième essai inscrit par le centre Ryan Crotty à la 36e minute, devient la première nation de l’histoire à franchir la barre des 2 000 essais. Les All Blacks enfoncent le clou avec un quatrième essai signé Cane (39e), juste avant le retour aux vestiaires. Des 22 mètres, excentré sur la gauche, Barrett poursuit son sans-faute. La première période s’achève ainsi sur un cinglant 31-5.

 

Une meilleure seconde période Tricolore

Guy Novès, le sélectionneur tricolore au pire bilan avec 7 victoires et 12 défaites, n’a plus qu’à espérer une révolte de ses joueurs en seconde période. Un essai de pénalité permet aux Français de remonter au score après que Sonny Bill Williams a volontairement sorti un ballon du terrain (15-31).

Cela ne suffit pas à renverser le cours de la rencontre que la Nouvelle-Zélande achève par un cinquième essai grâce à Naholo, une nouvelle fois transformé par Beauden Barrett, élu meilleur joueur du monde en 2016. Malgré une seconde période plus valeureuse, avec notamment une première titularisation convaincante du demi de mêlée Antoine Dupont, 21 ans, les Tricolores n’ont donc pas réussi l’exploit de battre une nouvelle fois les All Blacks à domicile.

La France affrontera de nouveau la Nouvelle-Zélande mardi prochain à Lyon, dans une rencontre qui n’aura cette fois pas valeur de test-match, puis l’Afrique du Sud samedi 18 novembre et le Japon le 25 novembre.

Categories: Rugby, Une Rugby
  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan