Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La France organisera la du Mondial de rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire après 2007, a annoncé mercredi World Rugby. L’Hexagone a été choisi à Londres au détriment de l’Irlande et l’Afrique du Sud, ses concurrents.

La réaction de l’Afrique du Sud ne s’est pas fait attendre. Quelques instants après la désignation de la France comme pays hôte du Mondial de rugby 2023, l’Afrique du Sud a dénoncé l’opacité du processus ces deux dernières semaines.

La candidature sud-africaine avait pourtant été recommandée par World Rugby le 31 octobre.

«World Rugby a conduit un processus exhaustif et transparent pendant quinze mois pour identifier la meilleure nation (pour organiser la Coupe du monde). Ce processus est devenu totalement opaque ces deux dernières semaines», a déclaré dans un communiqué Jurie Roux, directeur général de la Fédération sud-africaine. L’Afrique du Sud, qui a organisé la compétition en 1995, avait été placée «clairement en tête» par le président de World Rugby, Bill Beaumont, après la publication du rapport d’évaluation.

Il s’agit de la quatrième défaite de suite de l’Afrique du Sud à l’organisation de la Coupe du monde de rugby, après 2011, 2015 et 2019. «Ce sera à la prochaine génération de dirigeants de décider de se porter candidat pour le tournoi 2027 ou les suivants. Je suis certain que le pays accomplira un jour son rêve d’organiser la compétition. Mais ce ne sera pas en 2023, et nos cœurs saignent» a déclaré de son côté dans le communiqué Mark Alexander, président de la Saru.

Jurie Roux a cependant exclut de porter toute réclamation: «Nous avons toujours dit que nous respecterions le processus et nous estimons désormais qu’il est clos.»

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan