Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Joint par Senego, Max Mbargane, animateur à D-Média estime que les lutteurs doivent être compréhensifs sur la situation de l’arène d’une part et d’autre part les promoteurs ne peuvent se permettre de perdre beaucoup d’argent, uniquement pour faire plaisir à ces derniers.

A l’en croire, les reports incessants de certaines grandes affiches sont indépendants des promoteurs et ce, pour plusieurs raisons. « Le combat entre Modou Lô et Lac de Guiers aurait dû avoir lieu, mais l’incident de Demba Diop a provoqué ce report. Et toujours pour ce combat, il n’ y a pas de problème, c’est juste une question de stade. Pour les deux autres qui concernent le même promoteur, il y a un problème de sponsors alors que ces lutteurs sont engagés à hauteur de 80 millions de francs CFA », fait-il savoir.

Il poursuit: « le promoteur aurait bien pu prendre cet argent et en organiser une dizaine de petits combats. Pourquoi les lutteurs sont pressés quand ils prennent leur avance? Ils doivent penser à ceux qui n’en ont pas. Il faut qu’ils soient indulgents et doivent s’estimer heureux d’être de ceux qui reçoivent des avances. Le promoteur ne se permettra pas de jeter son argent par la fenêtre uniquement parce que les lutteurs sont pressés d’en découdre », fustige le mentor de Siteu.

Pour rappel, Ama Baldé vs Papa Sow, initialement prévu le 19 novembre sera joué finalement le 25 décembre prochain. Repoussant du coup le combat Bombardier vs Eumeu Sène qui est incontestablement le combat le plus long (démarché et ficelé en septembre 2016) de toute l’histoire de la lutte sénégalaise.

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan