Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La Petite côte sera du 1er au 4 février prochain le point de ralliement des meilleurs boulistes du monde à l’occasion du tournoi international organisé par Saly bouliste pétanque club.  Le comité d’organisation  qui a présenté  hier, mardi 21 novembre, cet événement,  annonce la participation des 12 meilleurs  boulistes du monde.  Mais au-delà de l’aspect sportif,  les organisateurs ont élargi le tournoi  à toute la station balnéaire en l’intégrant dans les 72h de la Petite côte qui comporte un alléchant volet culturel.
 
Une palette de boulistes mondialement connue a pris date pour rendez-vous  pour le tournoi international de Saly qui se tient du 1er au 4 février prochain au boulodrome de Saly. Le comité d’organisation dirigé par Xavier et Corinne Luiz du Bouliste Petanque de Saly a déroulé le programme de cette deuxième édition, partie pour être la plus grande compétition de sport boule jamais organisée au Sénégal. Selon les organisateurs aucune manifestation de cette ampleur n’a  déjà eu lieu au Sénégal depuis le 44e championnat du monde de Pétanque à Dakar en 2008. 
 
Les organisateurs ont confirmé la participation de grosses pointures dont la présence donnerait à cette édition une dimension mondiale. Ils viendront, de la Tunisie, de l’Italie, du Tchad, de Madagascar, des Usa, de l’Ile de la Réunion, du Sénégal mais aussi de la France qui renferme la crème de la pétanque mondiale. Outre Christian  Parisot, désigné bouliste du siécle, le tournoi sera rehaussé par la rencontre des joueurs «Elite», notamment Phillppe Quintasi (12 fois champion du monde, Henry Lacroix (dix fois champion du monde), Phillipe Suchaud  (11 fois champion du monde Dilan Rocher, (7 fois champions du monde),  Bruno  le Boursicaut (5 fois champions du monde),  le Belge Claudy Weibel (champion du monde de pétanque tête à  tête en 2015 et 2016) mais aussi le champion sénégalais Fara Ndiaye (recordman du monde au tir de précision et 10 fois champion du Sénégal). Cette brochette de boulistes va  se mesurer sur les  boulodromes pour le trophée et  pour le prix estimé à 2 millions de FCfa pour le vainqueur, 1  million de Fcfa pour le finaliste et 700 mille pour les démi-finalistes.
 
Outre le volet  compétition,  les organisateurs souhaitent profiter de cette rencontre pour donner à  l’Afrique l’opportunité de promouvoir et de démocratiser le  sport boule et lui permettre d’entrer dans le cercle de l’olympisme sachant que la discipline est candidate aux JO de 2024 à Paris. Ils  comptent également donner d’autres orientations sportives  à ce tournoi. D’abord en sensibilisant  la jeunesse à la pratique de ce sport,  en lui donnant l’opportunité d’accéder à un niveau professionnel internatinational. Ensuite en orientant l’évenement sur le tourisme  dans le but de favoriser le dévelopement des échanges interculturels, touristiques et surtout inciter les joueurs internationaux à découcrir le «côté émergent» du Sénégal et sa Petite côte. L’action humanitaire ne sera pas reste puisque les organisateurs ont décidé de reverser les frais de participation à l’association « Vivre Ensemble, la Pouponnière de Mbour» pour l’achat de nourriture et de couches.

 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan