Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le septuple champion d’Afrique de judo, Khalifa Ababacar Diouf a réitéré son engagement à travailler au développement du judo à la base, souhaitant la mise en place d’infrastructures adéquates dans le parcours sportif qu’il a créé en 2002.
 
“Après avoir arrêter ma carrière de combattant durant laquelle je n’ai fait que défendre les couleurs de mon pays sur tous les tatamis du monde, j’ai opté à contribuer au développement du sport. C’est pourquoi j’ai ouvert, avec mes propres moyens, deux salles de gymnastique et un parcours sportif”, a-t-il dit mardi dans un entretien avec l’APS.
 
“Pour une meilleure fonctionnalité et une meilleure qualité des activités que j’entends mener au service de la jeunesse sportive, je dois faire des investissements pour des aménagements, des constructions et autres équipements qui nécessitent un investissement global estimé à 50 millions de francs CFA”, a expliqué Khalifa Ababacar Diouf.
 
A cet effet, l’ancien champion de judo a rappelé avoir adressé une lettre au chef de l’Etat, Macky Sall, dans laquelle il fait appel à “sa compréhension et à sa générosité” pour couvrir tout ou une partie de ce budget.

Le tombeur du champion Egyptien, Mohamed Ali Rashwan qui a moult fois sollicité, en vain, une subvention municipale n’écarte pas l’idée de vendre aux enchères publiques toutes ses médailles pour réaliser son rêve de contribuer au développement du sport sénégalais.

 
“Beaucoup de jeunes veulent pratiquer le judo, mais les infrastructures et le matériel les en empêchent. C’est pour parer à ce manque que j’ai créé le Beach-judo à travers lequel je tente, tant bien que mal, de promouvoir le judo” a-t-il relevé.

Et Khalifa Ababacar Diouf de laisser entendre qu’”ils peuvent bien réussir dans le judo et nous leur permettons de faire le Beach-judo où il faut juste un kimono, une ceinture et un fuseau mais sans pantalon”.

 
Faisant sienne l’ambition des pouvoirs publics de relancer la pratique du sport à l’école, le champion de judo compte mettre en place un club nautique qui peut aider à créer beaucoup de champions mais aussi à promouvoir la destination touristique de la Petite-Côte, à travers des compétitions de beach-volley, hand-volley, de régates, etc.
APS
 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan