Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Sur une série victorieuse de cinq succès en autant de sorties, Ama Baldé croisera le fer contre Papa Sow, le 19 novembre prochain. Face au « puma de Fass », il vise un nouveau succès afin de légitimer davantage sa place parmi les ténors. Un pari à hauts risques !

S’il y a un lutteur qui est en très bonne forme ces dernières saisons, c’est bien Ama Baldé. Depuis 2012, le fils de Falaye Baldé a remporté tous les combats qu’il a disputés, soit cinq victoires au total. Une belle série qui l’a fait définitivement oublier son cinglant revers concédé contre Gouye gui en 2012. Il faut dire d’emblée que le petit frère de Jules Baldé est un lutteur talentueux qui a toujours su sortir des situations difficiles. A maintes reprises, il a démontré sa capacité à rebondir de fort belle manière ; à la grande satisfaction de ses supporters. C’était notamment le cas après sa première défaite contre Ness lors de la saison 2007-2008. Idem à la suite de son cinglant revers face à Gouye gui, le roi du « simpi » en 2012. C’est un lutteur qui retient toujours les leçons du passé et cela lui permet de revenir à chaque fois plus fort et à aller de l’avant. Après sa défaite contre le poulain de Mor Fadam en 2012, il scelle son retour en force la saison suivante en disposant du teigneux Amanekh (écurie Lébougui). Ce succès lui ouvre aussitôt les portes de Malick Niang, l’ex « puncheur » de l’écurie Ndakaru. Face au poulain de Yékini, Ama a une revanche par procuration à prendre. Un an plutôt, Malick Niang battait de fort belle manière son cousin Sa Thiès. Pari réussi ! Le fils de Falaye Baldé, en digne héritier, bat sans bavures le porte-étendard de Yoff. Lors des saisons 2014-2015 et 2015-2016, il aligne trois autres succès d’affilée dans le cadre du tournoi de la Tnt (Télévision numérique terrestre). Des performances réalisées aux dépens de Gouye gui, Tapha Tine puis Zoss qui lui ont par ailleurs permis de gagner haut la main cette compétition mais surtout de réussir son examen de passage dans la cour des grands.

Cette saison, il tentera de légitimer davantage sa place parmi les ténors en venant à bout de Papa Sow, « le puma de Fass ». Les deux « gros bras » vont notamment en découdre le 19 novembre prochain après le report intervenu en fin de saison dernière.  Un choc de titans mettant aux prises deux champions au tempérament sulfureux qui ne font plus mystère de leurs ambitions dans l’arène. Ama Baldé continuera-t-il son envol ? Son élan sera-t-il brisé par le « puma de Fass » ? Difficile de répondre à ces questions. Ce qui est sûr, c’est que ce combat est ouvert et que chacun des protagonistes est à même de remporter la partie.

Battu par Lac de Guiers 2 en 2015, Papa Sow piaffe d’impatience de sceller son retour victorieux dans l’arène. Un succès lui permettra de se relancer, de reprendre sa place parmi les ténors et de ramener un peu de sérénité dans « la maison Fass » dont le leader Gris Bordeaux ne rassure plus. D’où les difficultés qui attendent Ama Baldé dans sa volonté de poursuivre son envol de plus belle. Une affiche qui promet de chaudes empoignades !

lesoleil

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan