Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les travaux de l’assemblée générale ordinaire de la Ligue de Dakar se sont déroulés dans des conditions difficiles : contestation de l’autorité fédérale et de l’autorité de l’Inspectrice régionale des Sports, accusations d’impartialité sans aucun fondement, menaces, attaques, appel à la déstabilisation et défiance à l’endroit de l’administration, renseigne le document parvenu à Senego.

Sous la plume de spn président, Mouhamed El Moctar Diop, la FSKDA tient à souligner que durant l’AG M. Samba Issa BOUSSO, Président sortant de la ligue de Dakar, à plusieurs reprises, a demandé par le geste que des personnes qui étaient au fond de la salle viennent envahir et menacer les membres du bureau de vote. Monsieur Mamadou SARR ancien président de la fédération, membre du CD sortant de la ligue de DAKAR, malgré les injonctions des forces de l’ordre, a attaqué M. Papa Abdoulaye Faye, accompagnant de l’inspectrice, qui tenait les deux urnes dans ses mains.

« Auparavant, il a appelé encore une fois les personnes au fond de la salle pour qu’elles viennent le rejoindre : « hééy kaye leen ». Et de poursuivre en disant « lii doufi amé » et aussitôt se fraya un passage et attaqua M. Faye en tentant de lui arracher les deux sachets qui servaient d’urnes. Suite à cela l’inspectrice a décidé d’arrêter les travaux et de lever la séance alors que plus de 90% des clubs présents avaient déjà voté.

M SARR et M BOUSSO sont seuls responsables des blocages des opérations électorales et des menaces contre le Secrétaire général, représentant la FSKDA et le chef du Service régional des Sports, représentant le Gouverneur. M BOUSSO a toujours été animé par une réelle volonté de sabotage et de blocage des travaux. La FSKDA déplore le comportement indigne et irrespectueux de M. Mamadou SARR et M. Samba Issa BOUSSO. L’esprit BUDO qui prévaut dans le milieu du karaté a été bafoué. Ces comportements, d’une autre époque, démontrent qu’ils ne sont motivés que par leurs intérêts personnels », fait savoir la note.

Toujours dans le communiqué, « M BOUSSO, à la tête de la ligue de Dakar depuis 18 ans, au lieu de parler de son bilan, de sa contribution au développement de la ligue de Dakar, s’est signalé par des accusations mensongères à l’endroit de la FSKDA et de l’Inspectrice régionale. Il a été interpellé par des responsables de club de Dakar sur la subvention que la ligue de Dakar avait reçu de la Fédération en 2016 mais son silence en dit long.

La FSKDA tient à remercier et féliciter Mme l’Inspectrice, pour son courage et l’encourage à toujours garder ses principes et ses valeurs d’intégrité et d’éthique. La FSKDA précise n’avoir de candidat à la présidence d’aucune ligue. Aucun responsable de club n’a été approché ni de près ni de loin pour des consignes de vote. Elle a toujours encadré et supervisé le déroulement des AG de ligue pour plus de transparence et le respect des textes ».

Avec l’admission du karaté comme discipline olympique, les enjeux sont élevés, un travail considérable nous attend, le temps est au travail pour l’intérêt du karaté. Servir le karaté et non se servir du karaté demeure notre crédo. La FSKDA tirera toutes les conséquences du sabotage des opérations électorales par M. SARR et M. BOUSSO et prendra des décisions en toute responsabilité.

Le Président de la FSKDA
Mouhamed El Moctar DIOP

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan