Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

 

La nuit de l’excellence du basket dakarois s’est tenue vendredi dernier. Une occasion qui a permis à son président, Ibrahima Diagne de souligner que sa priorité aujourhui reste le mini-basket.

Sportsenegal : Quelle appréciation faites-vous de la 2e édition de la nuit du basket ?

Ibrahima Diagne : C’est la seconde édition de la nuit de l’excellence du basket dakarois. Cette année, il y a eu beaucoup d’améliorations par rapport à la précédente édition. Nous avons essayé d’apprendre des insuffisances de l’année passée pour faire mieux. Il faut souligner aussi que le cadre est meilleur que l’année dernière, mais aussi du point du processus, on a pu intégrer l’ensemble des patrons dans le choix. On parle de nuit de l’excellence, il faudrait donc choisir les excellents comme le meilleur coach, le meilleur joueur, le meilleur arbitre.  Pour les votes, il faut signaler que chaque club a pu voter et nous avons pu choisir les cinq majeurs (hommes et dames). Aussi, on a récompensé des personnes qui militent beaucoup pour le basket comme le supporter le plus assidu. C’est Léon Diouf, c’est pour dire qu’on prête beaucoup d’attentions à ces personnes qui aiment accompagner les enfants. On a mis en place cette année des trophées comme celui de feu Ousseynou Ndiaga Diop (ancien Dtn), Youssoupha Larry Diouf pour récompenser le meilleur comite de supporter afin de développer le fair-play, mais aussi le meilleur mini-basketteur pour encourager les jeunes basketteurs. Aujourdui, notre priorité c’est le mini-basket, c’est la petite catégorie. On a joué presque 600 matchs dans la petite catégorie l’année dernière. Il y a plus de 350 mini-basketteurs qui se sont entrainés et qui compatissent dans la région de Dakar. On est entrain progressivement de construire le basket pour mettre en place les germes du développement de cette discipline et les résultats commencent d’ailleurs à tomber. Lors du tournoi des jeunes organisées par la Fsbb, la région de Dakar a gagné aussi bien en fille qu’en garçon. Il est important aujourd’hui de décorer les meilleurs comme l’As Douanes, champion du Sénégal et vainqueur aussi de la Coupe du Sénégal, Asc Ville de Dakar est vice-champion, mais vainqueur de la coupe du Sénégal, de la Coupe du Maire et celle de l’IAM aussi.  Nous voulons encourager les acteurs pour que chaque année ils puissent faire mieux.

Est-ce que vous avez invite vos homologues des autres régions dans cette manifestation ?

Absolument, nous avons invité six ligues (Ziguinchor, Thiès, Kaolack) sont présentes, mais Saint-Louis Louga se sont excusés. Nous somme de la même famille et elles aimeraient renforcer les relations avec la Ligue de Dakar, mais surtout s’inspirer de ce que nous faisons de bien. Nous sommes ouverts et prêts pour le partenariat. Nous attendons des autres Ligues une communication permanente. Le basket est un moyen de cohésion social. Si on s’investisse dans cette discipline c’est juste pour nouer des relations fortes, c’est le plus important. Nous sommes entrain de consolider des liens fort avec le président de la fédération sénégalaise de basketball qui est un grand frère, un ami.  Il est toujours à l’écoute à chaque fois que nous avons besoin de lui. Il m’a confirmé sa disponibilité pour nous accompagner pour le championnat régional de deuxième division la saison prochaine. On a 23 clubs de D2 et ne jouaient pas. Raison pour laquelle, nous avons initié ce championnat régional de D2 pour les permettre de jouer         autant de match que les clubs de D1. Il y a de bons joueurs dans ces clubs et s’ils ont l’occasion de jouer, ils pourraient nous valoir beaucoup de satisfaction.

La Ligue a d’ailleurs décoré des journalistes comme Mor Bassine Niang (Terangasport), Sokhna Fall (Sen Tv) et Adama Kande (2stv) ?

 Nous croyons à la force de la communication qui est plus qu’un support, mais un élément de développement. Dans notre style de management, la communication a une place importante. Il faut saluer l’engagement des journalistes sportifs. Mor Bassine, Adama Kandé et Sokhna Fall Seck sont tous le temps au stade. Ce sont des personnes reconnues et c’était une reconnaissance envers ces personnes.

SPORTSENEGAL.COM

 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan