Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Après avoir brillé chez les jeunes, Krépin Diatta commence à attirer les regards du côté de Sarpsborg en Norvège. Manchester United est notamment venu voir le Sénégalais de 18 ans à l’oeuvre. Gros plan sur ce joyau africain.

 Comme Mame Biram Diouf (aujourd’hui à Stoke), Anthony Ujah (passé par Cologne et le Werder), Stéphane Badji (prêté par Anderlecht à Kayserispor) ou encore John Obi Mikel (aujourd’hui au Tianjin Teda après plus de dix ans passés à Chelsea), Krépin Diatta a choisi la Norvège pour lancer sa carrière en Europe. « La Norvège, c’est le tremplin parfait pour avoir du temps de jeu et se mettre en valeur », nous a confié un proche du joueur. Et ce choix s’avère judicieux, puisque le milieu de 18 ans sénégalais, révélé lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations et de la Coupe du monde des moins de 20 ans, commence sérieusement à faire parler de lui (7 buts en 19 apparitions toutes compétitions confondues).

Cette semaine, ESPN a en effet révélé que des scouts de Manchester United étaient venus le superviser. Et les Red Devils, venus plusieurs fois selon les dernières indiscrétions, ne sont pas les seuls à être sur le coup. L’ancien pensionnaire de l’Oslo FC de Dakar est en effet supervisé par bien d’autres écuries sur le Vieux continent. Ainsi, d’après une source proche du Lionceau de la Teranga, l’Olympique de Marseille l’a observé lors de plusieurs tournois de jeunes, en plus du Mondial U20. Le Paris SG, qui était aussi présent lors cette compétition internationale en Corée du Sud, l’a aussi vu à l’oeuvre, considérant son profil intéressant. Toujours selon nos informations, le FC Bruges et le CSKA Moscou se sont récemment plus ou moins concrètement manifestés.

Autant dire que son prochain mercato risque d’être animé. D’ici là, « professionnel à la tête sur les épaules », il souhaite se concentrer sur la fin de sa saison avec son club. Il sera temps ensuite de penser à son avenir, avec une petite inclinaison pour des championnats exposés où il pourra poursuivre sa progression, comme la Belgique ou la France. Et pour son entourage, les choses sont claires. « L’objectif, c’est jouer. Je ne pense pas qu’il soit encore prêt pour un gros club européen. Il faut franchir les étapes les unes après les autres », nous a-t-on fait savoir. Sous contrat jusqu’en décembre 2020, Krépin Diatta ne possède pas de clause libératoire. La bataille promet d’être rude.

Footmercato

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.