Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Contraint de s’imposer au Burkina Faso pour garder son destin en main, le Sénégal a été rejoint en toute fin de match par les Etalons (2-2) ce mardi lors de la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2018. Les Lions restent donc derrière leur adversaire et sont même doublés par le Cap Vert, à nouveau tombeur de l’Afrique du Sud (2-1).

C’est raté pour le Sénégal ! Accrochés à domicile par le Burkina Faso (0-0) samedi, les Lions de la Teranga devaient récupérer les points perdus en s’imposant à Ouagadougou ce mardi lors de la manche retour comptant pour la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2018. A quelques minutes de la fin, les poulains d’Aliou Cissé étaient en passe de réussir leur mission, mais ils se sont faits rejoindre sur le fil (2-2) au terme d’un scénario de folie ! Plus maîtres de leur destin, les Sénégalais laissent donc leur adversaire et le Cap Vert, qui a encore surpris l’Afrique du Sud (2-1), prendre les commandes du groupe avec un point d’avance.

Dans ce match heurté, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Si le dernier rempart burkinabè Koffi se couchait parfaitement pour détourner la frappe de Sarr, ce sont bien les locaux qui trouvaient la faille par l’intermédiaire de Bertrand Traoré qui passait en revue la défense adverse avant de marquer d’une superbe frappe à ras de terre (1-0, 9e).

Les Lions auront des regrets…

Mais les Lions ne lâchaient rien et Mané récupérait un ballon dans la surface adverse avant de centrer pour Sarr qui égalisait à bout portant (1-1, 27e). Bien que réduits à dix avant la pause suite à l’expulsion de Dayo (43e), les poulains de Paulo Duarte continuaient à se montrer menaçants, notamment par Nakoulma. Pour sauver les meubles sur une tête de Bertrand Traoré, le gardien sénégalais Khadim Ndiaye heurtait son poteau et devait céder sa place.

Mais, en plein cœur de ce second acte haché, Mané, bien lancé par Gueye, déposait la défense adverse avant d’ajuster Koffi et de donner l’avantage au Sénégal (1-2, 75e). Peut-être le but de la qualification pensait-on. A tort… En effet, au bout du temps réglementaire, Alain Traoré, redoutable sur coup de pied arrêté, expédiait un coup-franc sur la barre et celui-ci rebondissait sur le gardien Pape Seydou Ndiaye pour franchir la ligne (2-2, 89e). Dur…

 Les compositions de départ :

Burkina Faso : Koffi – Malo, B. Koné, Dayo, Y. Coulibaly – B. Touré, Sylla – B. Traoré, Nakoulma, Bancé, A. Traoré

Sénégal : K. Ndiaye – Gassama, Mbodji, Kouyaté, Ciss – Gueye, S. Sané, P.A. Ndiaye – Mané, Sow, I. Sarr

Categories: Football, une, Une Football

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan