Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

« On était censé vivre une fête du football, malheureusement des gens qui n’ont absolument rien à faire dans un stade ont gâché l’événement », a déploré Youssoupha Dabo, coach du Stade de Mbour.

Dakar, 16 juillet (sportsenegal.com)

Arrivé sur le banc des mbourois après son limogeage de Guediawaye FC au beau milieu de la saison, Youssoupha Dabo voyait hier samedi 15 juillet, son équipe du Stade de Mbour à deux doigts de remporter le trophée de la coupe de la Ligue devant l’Union Sportive de Ouakam. Une fête finalement gâchée, se désole le technicien qui a fait ses débuts à Red Star, en Ligue 2 française.

Cette 100e minute de jeu où tout a basculé

Âpres ont été ces premières minutes de la prolongation où le Stade de Mbour montrait plus de fraîcheur que son challenger. Mais c’est sur un coup de pied arrêté qu’il prendra l’avantage pour la première fois dans cette finale. Corner tiré de la gauche vers la droite conclu par le défenseur central mbourois Mouhamadou Diawara en deux temps, de la tête puis du pied droit après un arrêt du portier de l’USO. A la 100e minute de jeu, Stade de Mbour mène 1-2 l’USO et dès lors, des craintes parcoururent les visages des spectateurs qui craignaient une réaction anti-sportive.

« On était censé vivre une fête du football, malheureusement des gens qui n’ont absolument rien à faire dans un stade ont gâché l’événement. J’ai une pensée à toutes les familles des victimes, une pensée à toute la ville de Mbour. Je n’ai vraiment pas les mots. Juste envie de plier mes bagages et d’aller voir ailleurs. », s’est désolé l’ancien coach des Crabes qui allait savourer son premier trophée au niveau national hier, puis que son équipe menait (1-2) à la 100e minute.

sportsenegal.com

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan