Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La finale de la coupe de la Ligue entre l’US Ouakam et le Stade de Mbour a été interrompu par des scènes d’horreur entre supporters des deux équipes. C’est à la mi-temps de la prolongation, alors que les mbourois venaient de prendre l’avantage (1-2) que les supporters de l’USO attaquèrent ceux de Mbour avec des jets de cailloux faisant au moins 8 morts et des dizaines de blessés. Un bien triste bilan pour une simple après-midi sensée être festive.

Dakar, 15 juillet (sportsenegal.com)

L’horreur a frappé sous la ceinture le football local sénégalais. Triste samedi que ce 15 juillet 2017 au stade Demba Diop entre US Ouakam et Stade de Mbour pour une finale de la coupe de la Ligue qui s’annonçait festive. Dans une enceinte plein à craquer, ce sont les « lébou » qui ouvrent le score juste avant la pause sur ce coup de tête de Djibril Gueye servi idéalement par Ansou Sow (45e).

C’est sur ce score de 1-0 en faveur de l’USO que les deux équipes rejoignirent les vestiaires. Youssoupha Dabo rameutèrent ses troupes à la pause et la réaction des « stadistes » ne s’est pas fait attendre. 5 petites minutes après le début du second acte, Bassirou Bodian égalisait sur un service de Séga Diop (50e). Le Stade de Mbour est justement récompensé de sa domination. 1-1, un score qui n’évoluera plus dans ce temps réglementaire poussant « Ouakamois » et « Stadistes » aux prolongations.

Cette 100e minute de jeu où tout  basculé

Apre a été ces premières minutes de la prolongation où le Stade de Mbour montrait plus de fraîcheur que son challenger. Mais c’est sur un coup de pied arrêté qu’il prendra l’avantage pour la première fois dans cette finale. Corner tiré de la gauche vers la droite conclu par le défenseur central mbourois Mouhamadou Diawara en deux temps, de la tête puis du pied droit après un arrêt du portier de l’USO. A la 100e minute de jeu, Stade de Mbour mène 1-2 l’USO et dès lors, des craintes parcoururent les visages des spectateurs qui craignaient une réaction anti-sportive.

Cependant nul ne pouvait s’imaginer une telle horreur. 8 morts, tous supporters du Stade de Mbour et des dizaines de blessés graves jonchèrent la pelouse du stade Demba Diop sous le regard hagard des survivants d’une émeute crainte mais loin d’être présagée. Pas d’une telle ampleur dans tous les cas. De la tribune presse au niveau de la partie couverte de l’enceinte, l’on pouvait voir le cordon de sécurité installé par la Police et séparant supporters des deux équipes envahis par les « Ouakamois ». La présence policière n’empêchait les jets de cailloux entre supporters des deux clubs mais parvenait à les contenir de chaque côté de cette tribune découverte qui deviendra la tombe de huit pauvres innocents.

Des réponses devront être apportées en ce qui concerne l’excédent de billets vendus pour un stade d’une telle capacité, l’agression des supporters de l’US Ouakam alors que leur club n’était mené d’un but à deux avec une 2e mi-temps complète à jouer. Enfin, les forces de l’ordre pour avoir laissé délibérément les deux groupes de supporters en découdre.

sportsenegal.com

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.