Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le FC Sion a su étouffer la furia tessinoise. Les Valaisans ont infligé au FC Lugano sa première défaite depuis le 19 mars (2-0), en ouverture de la 32e journée de Super League.

Un bon résultat face à des Luganais qui avaient récolté seize points sur leurs six dernières rencontres. Sion est ainsi assuré de conserver sa troisième place au classement au sortir de ce week-end, avec désormais quatre points d’avance sur les Tessinois et cinq sur Lucerne (qui ira dimanche chez les Young Boys).

Retraite à Riddes

C’est sur une action bien construite que les Sédunois ont ouvert le score à la 13e. Kevin Constant et son jeu long fort appréciable ont trouvé Chadrac Akolo côté droit. Contrôle, mise en position, centre: le Congolais a fait tout juste pour trouver la tête de Moussa Konaté, lequel a forcé Fulvio Sulmoni à marquer contre son camp. C’est le Sénégalais qui a obtenu et transformé le penalty du 2-0 à la 89e.

Le reste n’a malheureusement pas vraiment été du même acabit et la retraite durant plusieurs jours à Riddes n’a bien évidemment pas suffi à effacer toutes les erreurs des derniers mois. Dans ce registre, il convient de mentionner le nom de Jérémy Taravel, arrivé cet hiver pour «renforcer» l’effectif.

Le Français a failli causer bien du tort à son équipe en se faisant expulser à la 44e pour un deuxième avertissement. Le bilan du défenseur sous ses nouvelles couleurs laisse dubitatif: cinq matches, trois penalties provoqués et un carton rouge… On a déjà connu mieux comme «renfort»!

Huit jours décisifs

Sion s’en est quand même sorti, au courage mais pas uniquement. L’organisation voulue par Sébastien Fournier a tenu bon, même au plus fort de la pression exercée par des Luganais qui ont mis le feu à la Super League depuis la reprise.

Il y a aussi eu un peu de réussite dans les rangs valaisans, notamment à la 9e minute sur une ouverture à destination d’Ezgjan Alioski (où était la défense?). Le Macédonien a alors été contrarié par Anton Mitryushkin puis par le… poteau avant de voir son coéquipier Davide Mariani manquer le cadre sur le rebond.

Pour Sion, après trois défaites consécutives (six en neuf parties), il s’agissait en priorité de freiner l’hémorragie. C’est chose faite mais rien n’est encore joué. Prochaine sortie des Sédunois: jeudi à… Bâle, une semaine pile avant la finale de la Coupe de Suisse contre les Rhénans et trois jours avant de recevoir… Lucerne. Huit jours pour tout gagner. Ou pour tout perdre.

Vidéo

24heures

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.