Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
 
 
Le ministre a appelé les présidents à travailler dans la transparence et à faire des résultats dans leurs disciplines respectives.

Après sa médaille d’or au triple saut avec 13m 05 mardi, l’athlète Sangoné Kandji est en quête d’un autre succès ce jeudi aux 4èmes Jeux de la Solidarité islamique. La Sénégalaise sera sur le sautoir de l’épreuve du saut en longueur.Elle va tenter de réaliser le doublé. Autre Sénégalais en lice ce jeudi, El Mactar Diao en taekwondo qui va tirer dans la catégorie des ‐63 kg. Il fera face à l’Omanais Shabib Al‐Wahaibi pour une place en quarts de finale. El Mactar Diao essayera de faire mieux que Moustapha Kama, mé‐daillé de bronze mardi. Pourl’heure, le Sénégal compte deux médailles dans ces Jeux islamiques.

Concernant la journée d’hier, le nageur Adama Niane a été éliminé en demi‐finales en battant deux fois son record personnel au 50m papillon, d’abord avec un chrono de 26’’12 en série et 25’’97 en demies. T. N.À tour de rôle, le ministre deSports, Matar Bâ, a procédé tout au long de la journée d’hier à l’installation de 8 fédérations nationales délégataires de pouvoirs. Ils’agit de l’instance nationale des Sports boules, de skate roller, de karaté, de tir à l’arc, de paralympique handisports, de jeux de dames et de rugby. Chaque président de fédération, accompagné des membres de son bureau, a salué l’initiative du ministre. Les présidents des Fédérations nouvellement installées ont évoqué les maux dont souffrent leurs disciplines respectives. Les Comités nationaux provisoires reçus ont été érigés en fédérations.

Le ministre a appelé les patrons de Fédérations en question à avoir une gestion rigoureuse et transparente mais aussi à faire des résultats dans leurs disciplines respectives.

«Après une assemblée générale ordinaire, il y a changement de bureau ou reconduction. Nous avons jugé utile d’installer officielle ment ces 8 fédérations et revenir sur les cahiers de charge, le respect des textes, l’engagement et la vulgarisation de ces disciplines au niveau national. Il ne faut pas se focaliser sur les compétitions internationales et oublier les compétitions nationales. L’État ne peut pas tout gérer. Il ne faut pas fuir ses responsabilitéet tout mettre sur le dos de l’État.Les 8 présidents de Fédération se sont engagés à aller chercher des moyens mais il y aura toujours l’accompagnement de l’État», a déclaré le ministre Matar Bâ.

En recevant Alexandre Alcantara, président de la Fédération de surf, le ministre a remis le drapeau national au capitaine de l’équipe nationale, Assane Mbengue. Les Lions du surf vont prendre part pour la première fois aux Championnats du monde prévus du 20 au 28 mai à la Grande Plage de Biarritz en France.

Stades

 

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.