Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Real Madrid : Ronaldo (76e, 104e, 109e)Bayern Munich : Lewandowski (53e), Ramos (78e, csc)Le Real Madrid sera bien au rendez-vous des demi-finales de la Ligue des champions. Mais que ce fut dur pour le tenant du titre. Une semaine après leur victoire à Munich (1-2), les Merengue ont dû attendre la prolongation pour franchir définitivement l’obstacle bavarois. Une qualification arrachée au terme d’une seconde manche exceptionnelle. Dos au mur, le Bayern se jetait à l’abordage d’entrée et prenait à la gorge un Real acculé. Les Bavarois manœuvraient essentiellement sur les ailes mais ne parvenaient pas à concrétiser leur domination, à l’image d’une double occasion gâchée par Thiago Alcantara et Robben. En souffrance pendant un quart d’heure, les Merengue laissaient passer l’orage et montaient finalement en puissance, durant une première période de très haute intensité. Les hommes de Zinedine Zidane se montraient dangereux essentiellement en contres, mais quand le cadre ne se dérobait pas, Neuer veillait au grain.

Le Bayern repartait fort au retour des vestiaires. Et cette fois, les Bavarois reprenaient espoir. Dans la foulée d’un sauvetage de Marcelo, Robben obtenait un penalty que Lewandowski transformait en toute décontraction (0-1, 53e). Une ouverture du score qui fragilisait les Madrilènes, fébriles et incapables de mettre le pied sur le ballon. Des Merengue à nouveau malmenés, au bord de la rupture. Et si Ronaldo pensait délivrer Benabeu en égalisant de la tête (1-1, 76e), le Bayern reprenait les devants dans la foulée, grâce à un csc de Ramos (1-2, 78e).  Plein de ressources, le Bayern perdait Vidal pour deux cartons jaunes, mais gagnait le droit de disputer la prolongation. Trente minutes supplémentaires finalement fatales aux Munichois, qui payaient finalement leur débauche d’énergie. Ronaldo se chargeait de tuer les espoirs bavarois en s’offrant un doublé (2-2, 104e / 3-2, 109e), puis Asensio portait l’estocade (4-2, 112e). Tombé avec les honneurs, le Bayern peut nourrir de gros regrets, alors que le Real devra attendre vendredi pour connaître le nom de son prochain adversaire

sport.24.

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.