Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Dans cet entretien accordé à Igfm, Tapha Tine a évoqué Sa Thiès et Boy Niang 2, deux jeunes lutteurs qu’il pense ne pas pouvoir éviter. Le géant du Baol a également parlé des trois mois qui lui restent avant de vivre une année blanche, la deuxième de sa carrière après 2014, s’il ne trouve pas d’adversaire.

Entretien.

A trois mois de la fin de la saison de lutte, vous n’avez toujours pas de combat. Etes-vous inquiet ?

Non non ! Je ne vois pas les raison pour lesquelles, je dois être inquiet. Certes, mon intention est d’avoir un adversaire cette saison, mais je dois aussi comprendre que c’est la volonté de Dieu, personne n’y peut rien. Je ne dois pas forcer les choses, je suis un croyant. Ce n’est pas la première fois. Je me rappelle avant d’intégrer le tournoi de la TNT, je sortais d’une défaite et d’une année blanche. Donc, c’est normal.

Tapha Tine – Ama Baldé

« Si je vis une année blanche, Dieu l’aura voulue »

Donc, vous affirmez que 2017 sera une année blanche pour vous ?

Tout est possible. Je ne peux pas dire que je vais vivre une année blanche parce que la saison n’est pas encore terminée. D’ici au mois de juillet, tout est possible. D’ailleurs, j’ai l’habitude de préparer mes combats en deux mois. Je me rappelle contre Elton, Abdou Diouf et autres. Donc, je garde espoir, mais si je n’arrive pas à lutter cette saison, je pense que ce ne sera pas grave. Dieu l’aura voulu ainsi.

Y’a-t-il des promoteurs qui vous ont proposé des adversaires ?

Bien sûr. Les promoteurs m’appellent tout le temps. Luc Nicolaï et Assane Ndiaye m’ont appelé mais nous n’avons rien calé. Les propositions n’ont pas été concrètes, peut-être qu’ils ne sont pas encore prêts. Vous savez, les promoteurs font des choix, donc, je me dois de les écouter le temps qu’ils soient prêts. En tout cas, moi, je suis prêt à m’engager avec n’importe quel promoteur.

Tapha Tine bat Gouye Gui

« Bombardier fait semblant d’être le plus fort »

 A vous entendre parler, on a l’impression que vous êtes pressé de retrouver l’arène ?

Non, ce n’est pas ça. Au contraire, je ne me précipite pas. Ce ne sont pas dans mes habitudes. Je prends souvent mon temps, car je ne suis pas dans une impasse. Si je lutte en fin ou en début de saison prochain prochaine, c’est bon. Je sors d’un tournoi de la TNT avec deux victoires et une défaite. En plus, de cela, j’ai battu celui qui est actuellement le roi des arènes, je parle de Bombardier. Il fait semblant d’être le plus fort alors que je l’ai battu.

Vous voulez dire que vous êtes meilleur que lui bien qu’il soit le roi des arènes ?

En tout cas, une chose est sûre, j’ai battu celui qui croit être le meilleur. A l’heure où nous sommes, c’est lui qui veut m’affronter et non moi. Je sais qu’il a envie de prendre sa revanche coute que coute parce qu’il n’oublie pas cette défaite. Je n’ai aucune pression par rapport à ça.

Tapha Tine bat Zoss

« Je ne suis pas en perte de vitesse »

Ne pensez-vous pas que vous êtes en perte de vitesse à cause du tournoi de la TNT d’autant que vous avez du mal à vous trouver un adversaire depuis lors ?

Je le dis haut et fort. Si je vis une saison blanche, ce n’est pas à cause du tournoi de la TNT. Dans ce tournoi, j’ai affronté de bons lutteurs qui ont beaucoup fait dans l’arène. J’ai eu deux victoires et une défaite. Un lutteur comme Balla Gaye 2, il n’a plus gagné depuis 2013, et maintenant, il est de retour parce qu’il a un combat. Donc, je ne suis pas en perte de vitesse. Je peux battre tout le monde. D’ailleurs, je suis prêt si on propose un adversaire.

Justement, des jeunes comme Sa Thies et Boy Niang 2 qui visent le cercle des VIP, seriez-vous prêt à les affronter ?

Je pense que je ne peux pas les refuser et très franchement, ils ont fait leur preuve. Ils méritent d’être à ce niveau, ce sont de grands champions. C’est normal que chaque année 4 ou 5 jeunes intègrent ce cercle, car cela ne fait qu’enrichir la lutte. Mais, on doit également permettre aux poids lourds de lutter deux fois dans l’année pour éviter les saisons blanches. Il faudra revoir cette formule.

Vous le dites parce que vous marchez tout droit vers une année blanche n’est-ce pas ?

Non, c’est juste la réalité. On doit permettre aux VIP de lutter deux fois dans l’année afin que ceux qui n’avaient pas de combat puissent lutter. C’est juste une proposition et j’espère qu’elle sera tenue en compte.

Igfm

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.