Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

samba-fall-4

Ancien gardien de but puis entraîneur national adjoint sous Amara Traoré, Samba Fall actuellement sur le banc de la Linguère de Saint-Louis (Ligue 1 sénégalaise) a aussi donné ses impressions sur les Lions au micro de sportsenegal, à quelques jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) qui se tiendra au Gabon du 14 janvier au 05 février.

Dakar, 06 Janv (sportsenegal.com)

Sportsenegal – Comment analysez-vous la liste des 23 Lions ?

Je vois qu’Aliou Cissé a fait une très bonne liste. Il a pris les plus en forme du moment et la balle n’est que dans le camp de ceux qui ont été choisis. Il faut qu’ils prouvent ce dont ils sont capables et ils peuvent faire de bonnes choses parce que c’est une bonne génération.

samba-fall-2

A quoi ou sur quoi le Sénégal peut-il se baser pour s’en sortir ?

Ecoutez, c’est simple même si c’est vrai que nous avions connu des échecs par le passée. Mais avec la qualité des joueurs que nous avons aujourd’hui, je ne pense pas que nous devons avoir crainte des algériens ou des tunisiens.

Je vous rappelle que lors de la CAN 86, on nous disait que nous allions jouer les égyptiens qui était très redoutables à l’époque. Mais une fois face à eux, nous leur avions montrer que nous étions meilleurs qu’eux.

Il y a deux choses, c’est à nos joueurs de croire en leurs capacités en faisant de bons résultats sur le terrain.

Justement, vous étiez dans le staff lors de la CAN 2012 à Bata (Guinée-Equatoriale) non-loin du Gabon.

A quoi peut-on s’attendre du coté climatique ou environnemental qui fait parti des facteurs déterminants dans la compétition ?

Bien sur que j’étais dans le staff et vous aviez vu comment les choses se sont passées si vite. Nous avions une bonne équipe mais il y avait quelque chose qui manquait malgré notre statut de favori. C’est aux joueurs de montrer preuve de détermination et de s’adapter au climat et à l’environnement. Ils sont talentueux et s’ils croient vraiment en leurs capacités, ils arriveront à faire quelque chose de grand malgré le climat qui sévit là-bas.

equipe-nationale-du-senegal-jpg-1

Nous partons avec le statut de numéro 1 en Afrique, est-ce qu’une motivation ou un handicap ?

Je ne le vois pas comme étant un handicap mais plutôt comme étant une motivation. Quand on me dit que je suis le plus fort ou le meilleur du moment, cela me permet de continuer à croire en ce que je suis en train de faire. Ils sont dans la bonne voie et ils ne doivent pas baisser les bras oubien être euphoriques. Il faudra être simple et jouer juste pendant la compétition, montrer aussi que leur statut de meilleur équipe africaine est bien réel. Ils en sont capables parce que c’est encore une fois, une bonne équipe.

Vous aviez été gardien de but des Lions puis entraîneur national des gardiens sous Amara Traoré. 

Qui parmi les 3 est selon vous, le mieux placé pour garder les cages de l’équipe dans cette CAN ?

Vous savez, le choix du gardien est très complexe. Il n’est pas facile de le faire. La différence est que l’on regarde ton état de forme. Par exemple lors de la CAN 86, nous étions 3 bons gardiens de buts (Cheikh Seck, Mamadou Sala et moi) mais Cheikh Seck était le plus en forme au moment de jouer la CAN et le coach lui avait choisi pour être titulaire.

KHADIM NDIAYE ET ABDOULAYE DIALLO

Mais vous connaissez bien Khadim Ndiaye que beaucoup disent être le mieux placé…

J’ai entraîné Khadim Ndiaye pendant 7 ans et je le connais très bien. Pape Seydou Ndiaye est un garçon qui monte et qui n’a plus rien à prouver dans notre championnat parce qu’il ne montre que de bonnes choses avec NiaryTally. Abdoulaye Diallo aussi, c’est  un gardien doté de bonnes qualités au vu de ses matchs en équipe A depuis son arrivé. Maintenant, si nous devons regarder le coté expérimental, je crois c’est Khadim Khadim qui est devant. Maintenant, ils sont un entraîneur de gardien, Tony Sylva qui a fait beaucoup de CAN et qui connaît très bien cette compétition. Avec son expérience, je crois qu’il fera le bon choix. Ce sont trois bons gardiens de buts et  j’espère que Tony (Sylva) choisira le plus en forme du moment.

galop-des-lions-16

D’après vous, quelles sont les chances du Sénégal ?

Nous sommes considérés comme étant les favoris, il faut donc sortir de notre poule et aller au deuxième tour. Une fois que nous y sommes, il n’y aura plus de calcule, c’est de jouer le reste de la compétition à fond. Et nous croyons en eux, nous savons aussi ce dont ils sont capables.

Votre dernier message…

J’encourage les lions et les soutiens comme tous les sénégalais. Je demande au peuple sénégalais de prier pour cette équipe parce que nous avons besoin de cette coupe qui nous échappe depuis des années. Que Le Bon Dieu fasse de nous champions cette fois-ci.

Sportsenegal.com

Comments are closed.

  • Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • 2002 FIFA World Cup Korea Japan